Le Gala des prix Césars 2015 récompensent les meilleures œuvres cinématographiques de l'industrie française. Cette année encore, plusieurs films étaient nominés lors de la cérémonie présentée par Édouard Baer et présidée par Dany Boon. Les artisans du cinéma français ont présenté leurs coups de cœur au cours de cette soirée.

Lors de la cérémonie, les acteurs, réalisateurs et producteurs ont déambulé sur le tapis rouge à Paris. Parmi les faits saillants de la soirée, le film franco-mauritanien Timbuktu de Abderrahmane Sissako, avec ses huit nominations, a été chaudement récompensé. C'est le premier film africain à recevoir le prix pour le meilleur film lors des prix Césars. Parmi les mentions honorables, le film Les Combattants a remporté trois prix et la performance de Pierre Niney dans le film Yves Saint-Laurent, où il joue l'illustre designer, a été reconnue par ses pairs.

Dans la catégorie du meilleur film étranger, c'est une œuvre québécoise qui est venue remporter la palme. Mommy de Xavier Dolan a subjugué le public français et a conquis le cœur des spectateurs. Il a devancé des films de qualité tels que The Grand Budapest Hotel ou 12 Years a Slave.

En début de soirée, il était possible d'attendre une rafle de prix de la part du film Les Combattants qui était nominé dans dix catégories tout comme le film Yves Saint-Laurent. Il semble que les membres qui ayant voté ont préféré le film Timbuktu. Avec ses sept prix, il a été le plus primé. Le seul autre film ayant remporté plusieurs prix est Les Combattants avec trois.

L'un des faits marquants de la soiré est la remise du César d'honneur à un acteur pour l'ensemble de son œuvre ou de sa carrière. Cette année, l'Américain Sean Penn est le récipiendaire. Connu pour plusieurs de ses rôles marquants au cinéma, il s'impose dernièrement comme un excellent réalisateur. Luc Besson a reçu la Médaille d'or de l'Académie des arts et techniques du cinéma.

La soirée diffusée au petit écran a attiré près de 2,5 millions de téléspectateurs et en fait un événement important en France.