Attaquant au Paris Saint-Germain depuis 2012, c'est un joueur de football originaire de Suède où son visage recouvre certains timbres. La télévision française et particulièrement Canal+ avec Les Guignols de l'info lui ont donné l'image d'un homme sûr de lui, égocentrique mais aussi omnipotent, à l'instar de Chuck Norris et des « facts » qu'on peut trouver sur Internet. Bien que ne figurant pas officiellement dans un dictionnaire, le verbe « zlattaner » est parfois utilisé pour décrire ce qu'il fait.

Né le 3 octobre 1981, Zlatan Ibrahimovic a commencé le football très jeune et s'est professionnalisé au sein du club de sa ville natale, Malmö Fotbollförening. C'est en juillet 2001 que débute sa carrière dans des championnats européens plus prestigieux, alors que sous la bannière de l'Ajax d'Amsterdam mené par Ronald Koeman, il va gagner l'Eredivise. En trois ans et cent dix matchs, il marque un total de quarante-huit buts - dont celui décrit comme le plus beau de l'Histoire d'Ajax - avant de violemment se disputer avec un de ses coéquipiers et de quitter Amsterdam au profit de la Juventus de Turin.

Un transfert aux apports mitigés. Si le club italien lui permet de s'illustrer et d'être sacré meilleur joueur suédois en 2005, il doit faire face à des problèmes de trucages de matchs.

Ce faisant, les titres qu'il a pu remporter ont été invalidés et Zlatan abandonne la Juventus pour s'engager à l'Inter Milan avec qui il remportera trois années de suite la Série A.

S'en suivra en 2009 une saison au FC Barcelone au cours de laquelle il remportera Supercoupe d'Espagne, celle de l'UEFA, la Coupe du monde des clubs et la Liga BBVA. Ca ne l'empêchera pas de partir suite à des désaccords avec l'entraineur et le reste de l'équipe.

Ce départ mène Ibrahimovic à l'AC Milan. Il y gagne à nouveau, dans un club différent, la Série A et remporte la Supercoupe d'Italie en 2011.

Suite au rachat du PSG par le Qatar et l'ambition de l'émirat d'y rassembler les meilleurs joueurs du monde, Zlatan Ibrahimovic y est transféré, en 2012. Il devient le premier joueur à marquer lors de l'UEFA Champions League pour six clubs différents. Meilleur joueur, passeur et buteur de la Ligue 1, il permet à Paris de remporter cette compétition. Il conserve ce titre meilleur joueur pour la saison 2013-2014 malgré une blessure.

Enchainant les records, « Ibra » a, en février 2015, joué cent dix-huit matchs avec le Paris Saint-Germain. Son contrat devrait prendre fin en 2016. En parallèle, il assume aussi un poste dans l'équipe nationale suédoise. Sur le plan personnel, il habite à Paris avec sa femme et deux enfants. Son image lui a permis de devenir l'égérie de la marque Nike, mais aussi de représenter la Xbox One dans l'Hexagone, ou encore d'avoir une statue à son effigie au musée Grévin.