Quand se lève la volonté des hommes contre la barbarie humaine.

L'Etat Islamiste est un état tueur, qui agit sans remord ni pitié, et qui se vante, face aux nations frileuses, en montrant ses trophées de chasse. Pour eux, chaque tête qui tombe est un trophée parce que ce sont des chasseurs de l'obscurantisme.

Nous assistons quotidiennement, à des scènes de combats épiques qui auraient tendance à prouver au monde que rien ne peut jouer en la défaveur de ces barbares cruels et qu'ils sont protégés par leur dieu invoqué. Est-ce vrai? Faut-il glisser dans leur manipulation et en arriver à penser qu'ils ont raison et qu'ils peuvent continuer en toute impunité leur crime contre l'humanité? Il faut nous bouger, ne plus faire de nombrilisme national et unir nos forces afin de les bouter dehors.

Publicité
Publicité

Cependant, il faut savoir que dans ce combat, qui a la religion pour axe central, il ne peut pas y avoir de prisonnier, parce que repousser hors frontières ces combattants revient à dire que d'autres connaitront les mêmes terreurs et tueries. Faut-il fermer les yeux et se voiler la face, tout en laissant faire?

Non, il faut que le monde civilisé obtienne la victoire pour un droit de vivre sans peur aucune.

Ankara refuse son aide si précieuse et dit non aux propositions internationales. Pourquoi?

La Turquie a réclamée a moultes reprises son adhésion à l'Europe en tant que membre. Jusqu'à présent, rien n'a permis que cela soit, aussi est-ce une façon à eux de tirer vengeance du refus des nations de leur entrée comme Etat-membre? Déjà par le passé, la Turquie a démontrée le peu de soucis qu'elle avait devant le droit humain, au travers du génocide Arménien qui fit des millions de morts en Avril 1915.

Publicité

L'histoire va-t-elle se répéter? A Kobané, les Kurdes essaient de résister avec les moyens du bord, mais la fuite d'un grand nombre vers la Turquie s'accélère. A ce jour, 40% de la ville est aux mains des Jihadistes. Ce qui est désespérant, c'est l'affront fait aux Nations par certains de leurs ressortissants endoctrinés à ce barbarisme inhumain.

Qu'est-ce qui motive alors Ankara à maintenir une position de refus malgré toute la pression internationale à son encontre? Pourquoi? Que faut-il penser de cette situation gravissime grandissante chaque jour un peu plus? La peur! Voilà le motif invoqué! La Turquie n'envisage pas d'interventions militaires au sol par crainte de voir les Kurdes se retourner contre elle, dans le contexte de la guerre civile contre Assad, en Syrie.

Dans ce cadre ou il n'existe pas d'option à ce jour, faut-il continuer les frappes aériennes qui n'y font pas grand chose nous le constatons malheureusement. Mais si ces frappes sont arrêtées, faudra-t-il encore regarder des hommes mourir à cause d'un fanatisme cruel ? Nous sommes englués encore une fois dans un dilemme paraissant inextricable.

Publicité

Sommes-nous en train d'assister à la naissance d'une troisième guerre mondiale sous le regard attentif de politiques irresponsables? L'avenir va nous le dire, mais un conseil, si je puis me le permettre : agissez car déjà n'est-il pas trop tard!

BN #Terrorisme #Politique