L'illustre Compagnie de la "Commedia dell France"

Malheur par qui le scandale arrive! Et bien nous sommes servis et avant de vouloir faire le nettoyage chez ceux qui n'ont pas l'heure de nous plaire, nous devrions bien envisager de procéder à un grand nettoyage dans la maison France. Nous sommes abreuvés de scandales, et jour après jour nous en avons notre quotidien, si bien que nous en arrivons à tourner en dérision ceux et celles qui devraient être dignes de confiance et de respect : je veux parler ici de nos élus, et ce, quels qu'ils soient.

Jusqu'alors, la France se voulait être la championne démocratique de la loyauté puisque sur ses frontons et dans ses dictons figurent les mots de Liberté Egalité Fraternité.

Publicité
Publicité

Certains en ont oublié le sens, et nous voilà affublés de pantins et de guignols dignes de la lignée des grands tragédiens d'autrefois, pas n'importe lesquels, mais ceux qui, grotesques, réclament des volées de bois vert sur le bas de leur dos.

Au troisième coups se lève le rideau rouge et apparait le comédien.

Un maire élu démocratiquement à floué la confiance qui lui était accordée en prenant la République pour un pigeon. Des" indemnités" de Maire pour un montant de 4500 euros net /mois agrémentées de 1851,00 euros net/mois au titre de chômeur. Il parait que la loi de notre pays permet ce genre de galipettes mais qu'en pensent les habitants de Bobigny - France - lorsqu'ils sont dans la situation de Monsieur le Maire, c'est à dire chômeur, sans indemnité parfois, ou en fin de droit souvent?

Déjà, dès son entrée en fonction, cet élu commença par se faire une couverture chauffante dans le maximum autorisé par sa fonction pour une ville de 50000 âmes, mais il n'oublia pas d'aller à "Pôle-Emploie" comme tout à chacun afin de mettre à jour sa "recherche d'emploi", depuis le 10 Novembre 2013.

Publicité

C'est un cauchemar me semble-t-il pour beaucoup de ceux qui, en votant pour lui, l'ont conduit à prendre cette fonction (plus de 53% de voix) en espérant que le personnage agirait en conséquence de ses promesses électorales. Moi, Maire, je... On connait la chanson; Mais nous savons peu de chose sur la troupe qui sert le spectacle comme une soupe populaire.

Les comédiens de l'illustre "Commedia dell Arte" cachaient leur visage sous des masques plus ou moins hilares. Pantalon, ou encore Pantaleon, ne dérogeait pas à l'usage. C'était un personnage de la vie figurant un vieil avare, marchand vénitien. En quoi y a-t-il ressemblance avec certains personnages figurant au panel des comédiens de la République? Simplement que l'avarice, l'envie, le désir de posséder au détriment de la société fait que des Elus ont plus l'aspect de ce personnage, caché derrière un masque dissimulant la réalité.

Nous avons tous nos "Pantaleon" de service; Qui dira le contraire au vu et sus de tout ce que nous pouvons constater à tous les niveaux de notre société?

Le Gouvernement français veut faire la chasse aux fraudeurs des allocations de chômage? Soit! Sans oublier personne, ni faire une fixation sur personne, il faut faire vite parce que s'agrandit le déficit budgétaire qui fait de nous les mauvais élèves européens.

Publicité

L'Agence de notation Standard Et Poor's veut nous coiffer d'un "bonnet d'âne" et prouver à toutes les places financières mondiales que nous ne sommes pas capable de revenir en pool position. De quoi je me mêle?

Des scandales, nous en avons encore et encore, et ce n'est pas fini. Entre celui-là qui "oublie" de tout payer mais qui refuse de quitter son siège d'Elu populaire, et cet autre qui veut reprendre une place perdue; Ceux qui prennent les deniers de l'Etat pour les deniers du Culte et les autres qui vivent grassement au "frais de la Princesse" sur le dos des impôts dont nous sommes écrasés, il faut que cela cesse. Que tombent les masques et qu'apparaisse la vérité toute nue.

La France est malade de son libéralisme étatique qui a laissé supposer que tout était accessible à qui le voulait, et c'est ainsi que des mafieux s'installent tranquillement comme des bons pères de familles mais qui s'engraissent sur le dos de la Communauté. Cela s'appelle du vol, du détournement, de la spoliation.En tout cas, c'est de la malhonnêteté. Au pays de France, il manque un bon coup de balai afin de redonner un peu d'éclat à la République solidaire et sociale.

BN #Élections #Finance #Politique