Que penser de la vague des faits divers sanglants ces derniers jours en France ?

Y a t il un lien direct avec les appels au terrorisme lancés par l'organisation de l’#Etat Islamique? Probablement non , dans l’état actuel des choses, il s’agit d’individus sans liens apparents avec cette organisation terroriste, ni entre-eux. Le seul lien plausible, comme je l'expliquais dans mon dernier article, c'est que l’appel de Daesh peut donner des idées à des personnages en mal d’actions retentissantes. 

Il manquait juste l’étincelle  pour mettre le feu aux poudres. Ces individus sont assurés d’avoir une éphémère audience dans les médias. La santé mentale ne parait pas être la qualité prédominante de ces individus. La prévention de ce genre de méfaits va être rendue d'autant plus difficile que les cibles sont multiples et imprévisibles et les moyens simples, un couteau ou un véhicule. Suffisant pour occasionner de gros dégâts; à Nantes une des personnes est décédée des suites de ses blessures. 

Où serons nous en sécurité, si les trottoirs et places publiques deviennent un jeu de quilles pour déséquilibrés mentaux? 

Et si c’était ça la menace réelle de Daesh sur le territoire? Téléguider les gens en rupture  avec la société, mal dans leur peau, en quête d’actions «feu d’artifice». L’ambiance va s’alourdir si ces méfaits perdurent, souhaitons que cela soit juste un feu de paille. 

Ne baissons pas la garde pour autant: le plus dur est probablement à venir.

La menace terroriste «conventionnelle» elle, est toujours présente, même si l’habitude de voir des militaires en armes déambuler dans les aéroports et lieu publics banalise le plan vigie pirate. Les moyens techniques de surveillance ont évolués depuis Lockerbee, mais l’efficacité des contrôles reste souvent aléatoire. Les possibilités de passer entre les mailles du filet, pour des personnes mal intentionnées, sont malheureusement nombreuses. Souhaitons que le travail de fourmis de la police continue à porter ses fruits. Les retours au pays de combattants de Syrie, ne va pas simplifier les choses, en plus, ils  ont du acquérir de l’expérience notamment en matière d’explosifs. 

Doit on paniquer pour autant ? Non, car la panique est ce qui peut faire dégénérer une situation délicate en une catastrophe. Restons calme. Le risque zéro n’existe pas, mais restons lucide, n’hésitons pas à signaler aux autorités compétentes toutes situations paraissant anormales. La vigilance est l’affaire de tout le monde dans ces moments tendus.  #Fait divers

Il ne s’agit pas de délation mais du plus élémentaire bon sens au service de la communauté.