La France est orpheline et son père s'interroge sur le désamour enregistré. A qui la faute?

Morosité! Tel est le maître-mot affligeant qui est notre lot quotidien.

Imaginons une famille aimable et aimante, qui se retrouve orpheline à cause de l'abandon du père de famille. A la tête de l'attablée, une place est vide! Les occupants de la maisonnée ne savent plus très bien comment s'organiser après la défection du pater qui s'est défilé, n'arrivant plus à assumer sa fonction de chef de famille!

De visu, la famille demeure unie, dans un semblant de joie, surtout après les festivités de fin d'année, mais si les regards fouillent un peu au dessous de l'apparence, il est clair que plus rien n'est "comme avant", que tout décline et même les sourires se changent en grimaces.

La famille se dissous peut à peu, et ne demeure que l'hypocrisie du père qui, songeur, essaie de connaitre l'origine de ce désaveux familial, tout en se grattant le sommet du crâne, et faisant contre mauvaise figure bon coeur.

Sa famille le conspue et lui fait savoir que l'amour ne s'achète pas, surtout avec 4 euros à la clé pour les enfants pauvres de la maisonnée. En fait, la morosité est le fruit de la déception, et la famille France est plus que déçue, elle est maintenant indignée des frasques paternelles. Il est navrant de platitude et il a perdu le mode d'emploi concernant l'amour familial, il ne sait plus étreindre les membres de sa tribu et voilà le désenchantement installé.

La grisaille est présente, terminé le rutilement des ors républicains, de la foi des fils envers le père! Terminé les grandes envolées lyriques de la demande de mariage : moi, président, je...

Après quelques mois d'union d'amour, la réalité est apparue, et malgré sa famille nombreuse, le "père" a perdu l'objectivité de ses voeux de mariage! Souviens-toi, François, quand tu pris pour épouse Marianne, lui jurant fidélité et bien-être, prospérité et joie! Souviens-toi!

Le désamour chanté par Georges Brassens était écrit pour toi qui n'a pas su garder l'amour de ta belle, et plutôt que de constater le travers de ta cravate, comprend les travers de ce désamour et reviens vite à ce temps de fiançailles qui te faisait presque beau devant toute la maison.

Pourquoi tant de morosité te demandes-tu? Es-tu aveugle? Sourd? Ne vois-tu pas la grande misère qui s'installe peu à peu, alors que le bon roi Henri IV prônait la "poule au pot" pour toutes et tous, toi, tu oses offrir, en cadeau d'anniversaire de mariage, juste 4 petites pièces de 1 euros, pas même de quoi se payer la galette des rois? Honte à toi, roi François! Tu risque fort de te voir mettre à la porte de ta maison, sans tambour ni trompette! C'est alors qu'il sera trop tard pour toi.

La morosité a généré un recul puissant envers toi et la fève risque de te rester coincée au fond de la gorge. Les grandes révolutions ont eu pour racines la morosité née du mépris de l'homme affligé, de celui qui a perdu son espérance; Et ce ne sont pas les grands discours qui en ont eu raison.

Souviens-toi, François, de ta dithyrambe exagérée de 2012, tes louanges enthousiastes... Tout ça pour ça! Chapeau! Et tu te surprends devant l'état de morosité de Marianne? Alors tu es un insensé qui s'ignore. Pauvre France! Pauvre Marianne! Et pauvre toi!







#François Hollande #Président de la République