Habib Essid pour concrétiser l'aspiration de la Tunisie à la stabilité et la sécurité

La Tunisie, en période de transition démocratique, oeuvre à instaurer la stabilité et la sécurité, éléments fondamentaux pour l'émergence de l'économie. Aussi, le choix de Habib Essid pour les fonctions de chef de gouvernement répond à ces critères, critères prioritaires pour cette étape décisive pour la #Tunisie.

Habib Essid Chef du gouvernement

Le parti majoritaire à l'assemblée des représentants du peuple Nida Tounes a nommé Habib Essid Chef du gouvernement.

Habib Essid avait assuré les fonctions de Ministre de l'intérieur en 2011 dans le gouvernement provisoire présidé par Béji Caid Essebsi (qui a succédé au premier ministre - lors de la révolution - Mohamed Ghannouchi).

Habib Essid: expériences et compétences sécuritaires et économiques

Auparavant Mohamed Naceur - Président de l'assemblée des représentants du peuple et Taieb Baccouche le Secrétaire général de Nida Tounes ont présenté la candidature de Habib Essid pour le poste de Chef de gouvernement, Ce qui a été approuvé par le Président de la république.

Par ailleurs, le Président de l'assemblée a ajouté que Habib Essid est une personnalité indépendante et a occupé plusieurs responsabilités au sein de l'Etat, à part sa grande expérience dans les secteurs sécuritaire et économique. Notons que Habib Essid doit présenter les membres de son gouvernement à l'Assemblée dans un délai d'un mois.

Le parcours de Habib Essid

Né en juin 1949 à Sousse, Habib est titulaire d'une licence en sciences économiques et d'un master en économie agricole. Il a occupé plusieurs responsabilités au Ministère de l'Agriculture, celui de Chef de cabinet au Ministère de l'intérieur, Président directeur général de la Société du Transport par pipeline à travers le Sahara (TRAPSA), par la suite, Directeur exécutif du Conseil oléicole international dont le siège est à Madrid.

Février 2011 il a assuré les fonctions de Conseiller auprès du premier ministre dans le gouvernement provisoire, après un mois il fut sollicité pour assurer les responsabilités de ministre de l'intérieur au gouvernement provisoire du premier ministre Béji Caid Essebsi (2011), avant de se retirer.