Le ministère de l'Intérieur tchétchène a annoncé que près d'un million de personnes s'étaient rassemblées lundi 19 janvier, dans la capitale tchétchène, Grozny, pour condamner la publication des caricatures du prophète Mahomet dans le journal satirique français Charlie Hebdo. Le ministère de l'Intérieur russe affirme par contre que le nombre de manifestants s'élevait à 800.000. Quoiqu'il en soit, au moins 60% de la population tchéchène a participé au mouvement. Des observateurs ont par ailleurs signalé que des personnes provenant de l'étranger étaient aussi sur place.

"Dieu est grand", disaient des centaines de milliers de personnes à Grozny, tout en agitant des bannières portant des phrases en arabe exprimant leur amour pour le prophète Mahomet.

Quant au président tchétchène Ramzan Kadyrov, il a déclaré, devant une grande mosquée qui a été construite dans le centre de Grozny, en mémoire de son père, Ahmad Kadyrov, "C'est une manifestation contre ceux qui insultent l'Islam." Et il a ajouté "Nous ne permettrons jamais à quiconque d'insulter le nom du prophète."

Kadyrov a d'ailleurs décrit les dessinateurs qui ont conçu les dessins comme "des gens sans valeurs spirituelles et morales".

Il semblerait que la liberté d'expression sans retenue ait engendré la fureur des personnes se disant offensées. Même dans un pays comme la France, où la liberté est un acquis fondamental, la liberté d'expression ne doit jamais être sans limite. Le respect d'autrui est fondamental pour maintenir la stabilité entre individus de religions différentes. 

La crise économique mêlée au terrorisme sont deux choses qui rendent la vie plus compliquée. Ce n'est pas un hasard, c'est une stratégie maléfique dangereuse qui s'insert un peu partout. J'ai ce sentiment que le terrain est propice à une troisième guerre mondiale, malheureusement. Le risque existe bel et bien, il n'y a qu'à jeter un coup d'œil sur l'actualité internationale pour réaliser à quel point l'instabilité est propagée ces dernières années. Dieu seul sait quelles en seront les conséquences!

A cela s'ajoute le risque que le monde soit mis face à des bouleversements géographiques, politiques et économiques dans les prochaines années, et ce, un peu partout sur les divers continents.

Seulement, l'espoir réside que, contres vents et marées, les résultats virent au sens contraire et déjouent tous les plans!