En général, le Pape François est considéré assez ouvert et promeut la compassion entre les individus. Cependant, lors de son audience générale du 4 février consacrée aux relations père-enfant, il a commis un faux pas en mentionnant « qu'il était acceptable pour un père de donner la fessée à un enfant afin de le punir ». Point de vue qui peut être débattu, mais le guide spirituel de l'Église catholique ne peut se permettre ce genre de discours.

Pour le Pape, un bon père « doit pouvoir attendre et pardonner, mais il doit aussi corriger avec fermeté. Il n'est ni faible, ni laxiste et ne fait pas dans le sentiment ». Le pardon, c'est très noble. Mais la correction, est-ce nécessaire? Et les sentiments, il me semble que c'est la base d'une relation entre les parents et leurs enfants.

Au cours de son discours, le Pape est sorti des lignes écrites pour y inclure ses visions personnelles. « Un jour, un père m'a dit qu'il devait frapper ses enfants, mais jamais sur le visage pour ne pas les humilier. Cela est beau, il a le sens de la dignité. Il doit punir, mais il le fait de manière juste », disait le Pape. Désolé, mais comment peut-on croire que de frapper un enfant est quelque chose de digne parce que ce n'est pas au visage. S'il vous plaît, ne soyons pas stupides!

Ainsi, la ministre allemande de la Famille, Manuela Schwesig, est sortie pour dénoncer les propos du Pape. « Soyons clairs, il n'y a pas de dignité dans le fait de frapper un enfant », affirmait-elle avec ardeur.

Plusieurs associations ont critiqué les propos tenus par le pontife. Connu pour sa vision traditionnelle de la famille, le Pape François ne semble pas comprendre son influence. Avec des discours de cette nature, les pères des pays catholiques en Amérique du sud où la violence familiale peut être importante justifieront leurs actes avec des propos de la sorte.

Car malgré les vues traditionnelle du leader catholique, il me semble que la fermeté ne passe pas assurément par la violence. Mes parents ont été fermes, mais jamais mon père ne m'a frappé. Un faux pas que le pontife devra corriger rapidement! #Education #Enfance