Jacqueline Sauvage, âgée aujourd'hui de 67 ans, a été condamnée en octobre dernier à 10 ans de réclusion criminelle pour avoir abattu son époux en lui tirant trois coups de fusil dans le dos en 2012 à La Selle-sur-le-Bied dans le Loiret.

C'était pour cette mère de famille, la seule issue qui lui permettait de rompre enfin avec quarante-sept ans de cauchemars durant lesquels, elle n'avait cessé de subir les coups et les viols perpétrés par son époux alcoolique incapable de se contrôler.

Ses trois filles ainsi que son fils n'avaient pas été épargnés au sein d'un foyer où l'horreur et la terreur semblent avoir perduré jusqu'au drame. C'est bien d'ailleurs ce qui a été reproché à Jacqueline Sauvage durant son procès, son silence qui en fait n'était autre qu'une impuissance mêlée d'une sourde résignation...On songe ici au très beau et très émouvant film "L'emprise" diffusé en janvier dernier à la télévision et qui relatait l'histoire véridique d'une autre victime de violences conjugales.

Il s'agissait d'Alexandra Lange, mère de quatre enfants, qui avait poignardé son époux dans des circonstances similaires mais dont le verdict aux Assises de Douai avait été tout autre puisque cette dernière avait purement et simplement été acquittée!

Aussi la stupéfaction quant à la condamnation de Jacqueline Sauvage est-elle légitime et fondée. Non seulement cette mère a subi des violences mais ses filles ont été à plusieurs reprises victimes d'inceste et le fils, régulièrement battu, s'est suicidé la veille du passage à l'acte de sa mère effondrée...

Cette condamnation a fait réagir vivement Alexandra Lange qui milite actuellement pour la défense des autres #Femmes afin que son histoire ne demeure pas "un cas isolé". Interrogée par des journalistes elle a déclaré:"Oui, elle a commis un crime. Et lui, tous les crimes qu'il a commis? dans ce cas-là, tout ce qu'elle a subi, ce n'était pas assez?".

Une pétition en ligne soutenue par l'association "Osez le féminisme" dénonce ce jugement "incompréhensible" qui laisse "La part belle à tous les violeurs et pères incestueux". Les trois filles de Jacqueline sauvage soutiennent leur mère dans cette nouvelle épreuve et ne songent qu'à se reconstruire si la société leur en donne la chance...