Non, ce n'est pas la critique du film de la bande du Splendid. Là au moins, lorsqu'on regarde le film, on rigole. Là, parler de Dumas cela représente "seulement" une grosse gêne de parler d'un homme politique aussi connu que Roland Dumas. Papy (Roland Dumas) fait de la résistance. Tissons alors un bref portrait de M. Dumas. Bref, car Roland a eu une vie politique rocambolesque.

Rappelons tout d'abord les faits, car les plus jeunes doivent sûrement se demander qui est ce vieux monsieur, dont on parle beaucoup ces derniers jours suite à son interview avec Jean-Jacques Bourdin du lundi 16 février dernier sur RMC.

L'interview 

L'"homme libre", comme se surnomme Jean-Jacques fait ce que l'on appelle en journalisme du droit de suite. Dumas lance "Valls est sous influence!" au cours de l'interview. Au grand mérite de Bourdin, celui-ci s'accroche et repose plusieurs fois la question. La réponse glaciale tombe: "sous l'influence juive de par sa femme probablement". C'est à se demander si l'esprit du 11 janvier est déjà parti... Aurait-il fallu emmener Papy Dumas en chaise roulante aux manifestations afin qu'il s'aperçoive de l'ambiance actuelle?

Qui est Dumas?

Un jeune résistant. Pendant ses études de droit, il sèche les cours pour assister au procès du Maréchal Pétain, condamné à mort, mais qui fut ensuite gracié par le Général de Gaulle, qui permettra à l'homme de Vichy de finir sa vie sur l'île d'Yeu en Vendée.

Roland Dumas devient vite comme ces hommes de la IVe République, même si il n'a jamais eu de charges ministérielles à cette époque. Il devient un homme avec des idées troubles, pas vraiment de gauche, pas vraiment de droite. Il aura un parcours un peu différent de son ami François Mitterrand, mais ces deux-là se trouvent beaucoup de points communs, tels que la littérature, les femmes, et certaines idées antisémites d'avant-guerre.

Mitterrand, dépositaire de la Francisque, va faire de Roland Dumas un ministre à maintes reprises (de 1984 à 1986, ministre des Relations extérieures, et de 1988 à 1993, ministre des Affaires étrangères). Pendant ce temps, il n'interrompt pas ses activités d'avocat et est principalement l'avocat du journal hebdomadaire Le Canard Enchaîné. Pratique pour étouffer les affaires gênantes...

Mais cette attaque, lundi, contre l'actuel Premier ministre, serait-elle de l'antisémitisme de Pépé? Celui des années 30 (inexcusable lui aussi, mais plus répandu, voire "normalisé"). Malheureusement, les relations de M. Dumas ne plaident pas en sa faveur: Dieudonné, Alain Soral, Jacques Vergès,... Bref,  encore du beau monde allergique au sémitisme.

Mais pourquoi voit-on M. Dumas en ce moment à la télévision et l'entend-on à la radio? Car il a un livre à vendre évidemment. Politiquement incorrect est la suite de Coups et blessures, paru en 2011. Je cite la quatrième de couverture parlant de Dumas: "jeune résistant élevé dans le culte de Léon Blum, devenu ténor du barreau, farouche antinazi".