Il y a une semaine, le premier volet de la trilogie d'E.L JAMES, 50 nuances de Grey, sortait enfin - si je puis dire - dans les salles. Après avoir été largement annoncé et noyé le public sous un tas d'affiches et de bandes annonces, le verdict tombe : "presque à la hauteur du livre" !

Un cran en dessous

Finalement, comme toute adaptation de livre au #Cinéma, le résultat n'est jamais celui espéré. La lectrice invétérée que je suis, n'est pas surprise : beaucoup trop de scènes manquent à l'appel. Oui, mais il fallait bien trouver une adaptation de ce livre érotique capable d'être diffusé sur grand écran. Outre le débat sur l'interdiction aux moins de 12 ans par le CSA (encore que, pourquoi se plaindre de scènes choquantes dans ce film puisque connaissant sa nature ?), le premier tome résumé en 2h05 n'est pas d'un ennui mortel et passe même plutôt vite. L'adaptation montre cependant le ridicule de certaines situations et la niaiserie : notamment la scène de leur rencontre.

Micro-trottoir : des avis partagés

Le micro-trottoir à la sortie de la séance a donné lieu à un tas de sentiments assez variés finalement. Outre, les rires incrédules face à certaines scènes et aux yeux écarquillés du monsieur à côté de moi.

"J'ai détesté, dire que je viens de jeter huit euros pour ça ! Je vais de suite prévenir ma soeur de ne pas se déplacer pour le voir" est sans conteste le commentaire le plus dur que j'ai pu recueillir. "Non, quand même pas ! Je t'accorde c'est un peu trop parfois mais j'ai hâte de voir la suite".

Pour celle qui avait lu les trois tomes, l'avis était moins tranché : "j'ai adoré le premier tome, c'est donc avec joie que je sors de voir le premier volet au cinéma. J'ai beaucoup plus d'attente pour les deux prochains, s'ils sortent mais il n'y aurait pas de raison, pour lesquels j'ai moins accroché. L'auteur s'écartait trop de la trame de départ en se dirigeant vers une histoire d'amour des plus banales pour finir ! En tout cas, je ne suis absolument pas déçue ! Et encore moins par le choix des acteurs !"

Finalement, ce sont plus les hommes qui sont restés les plus perplexes devant le film, en se demandant si tout ceci était devenue la norme.

Le commentaire le plus drôle pour finir, "j'adore ses fesses !" a lâché la fille assise derrière moi, tel un cri du coeur...