En marge de la sortie en salle du best-seller américain Fifty shades of Grey, la comédie française Papa ou Maman fait un carton au #Cinéma avec plus d'1,2 millions d'entrées ce week-end.

Laurent Lafite et Marina Fois incarne le couple parfait, heureux parents de trois enfants, une belle maison et en prime la réussite professionnelle. Mais parce qu'ils ne sont pas comme les autres, ce duo déjanté va se battre pour ne pas avoir la garde de leurs enfants. Dans cette "guerre" où tout est permis leur divorce va prendre une autre dimension. "On a toujours préféré les Beatles aux Rolling Stones, on va éviter de faire la tournée de trop", réplique du film pour justifier leur décision de se séparer.

Publicité
Publicité

Et les gosses ?

"P*****, ils font ch*** ses gosses !", cette comédie cocasse aborde le divorce sous un autre angle. Il y a toujours la détresse des enfants face à ce choix cornélien, mais il y a surtout des parents qui se font la guerre pour ne pas les avoir à leur charge ! Cette comédie met en avant le dilemme de notre société actuelle : la vie de famille ou la vie professionnelle ?

La clé du succès : oser transgresser la norme

"Des situations jouissives, notamment d'avoir le droit de faire des choses que l'on n'a pas le droit de faire dans la vie" déclare Marina Fois. Les personnages sont pourtant à l'inverse très noirs, et complexes. Cette comédie transgresse les normes et permet de passer outre les interdits. Elle est finalement à l'opposé de toutes les autres comédies françaises qui met en avant cette norme et si conforme.

Publicité

La complicité à l'écran comme dans la vie des deux acteurs permet la critique d'une société qui finit par unifier les personnes et les conformer. Papa ou Maman met en miroir la situation réelle et récurrente de ces parents qui se "battent" pour obtenir la garde de leur progéniture.

Le producteur de la comédie à succès pencherait déjà sur un suite, selon Le Film Français, logique au regard d'une fin qui laisse en suspend. Une seule critique a posé à ce tableau parfait, la durée du film beaucoup trop longue...ou est-ce le fait qu'il finisse par nous captiver totalement au point de d'oublier le temps ?

#Cinéma : Virtual Revolution, de l’espoir pour la science-fiction française

Arnaud Gransagne : " Le public français est malmené au cinéma et à la télé "