Dans certains pays, les Hommes n'ont pas le privilège de s'exprimer librement, ce qui semble banal aujourd'hui en France. Ces derniers temps, les guerres et divers attentats ont attaqué notre liberté d'expression. Les conflits se multiplient et les opinions divergent dans ce monde en transition de la « génération Y ». 

Qu'est ce que la « génération Y » ?

Contrairement à ce qu'on pourrait penser, ce n'est pas un nouveau concept puisqu'il est apparu en 1993. La génération Y regroupe les personnes nées entre 1980 et 2000, aussi appelées « Digital Natives ». Cette génération, la plus importante depuis celle des baby-boomers, compte 13 millions d'individus. Elle est décrite comme une génération connectée, impatiente, militante donc très engagée dans son devoir de citoyenneté. 

C'est ce que l'on a constaté en 2002 avec la manifestation contre le Front National aux élections présidentielles, ou encore lorsque des jeunes partent dans les pays en guerre pour défendre une cause. De plus, ils n'hésitent pas à affirmer leurs opinions sur les réseaux sociaux. Par exemple en Égypte où les jeunes ont réfuté la réélection de Mohamed Morsi via #Facebook et Twitter, ou encore suite aux attentats de Charlie Hebdo qui ont démontré un grand élan de solidarité à travers les frontières.

Les réseaux sociaux sont un outil de mobilisation important pour la génération Y: on pourrait même dire que le monde du numérique l'aide à défendre notre liberté. Pourtant, des limites à la liberté d'expression existent sur les réseaux sociaux.

Tumblr, les justiciers d'aujourd'hui

Tumblr est une plate forme de microblogging créée en 2007 et destiné au moins de 30 ans. Elle consiste à poster des textes, des vidéos, des images et permet de militer, d'exprimer son opinion. Elle récolte des réactions tant positives que négatives. C'est un lieu d'expression courant pour les jeunes, souvent perçus comme des fainéants ne sachant pas s'engager. Or certains messages, engagés ou non, sont sans limites ; Les mots dépassent parfois l'entendement et la morale sociale. 

Amanda Levitt a été victime en quelque sorte de cette liberté d'expression. Etudiante en sociologie et fondatrice du site Fat Body Politics, elle a reçu plus de 4000 commentaires négatifs suite à sa thèse, dont certains souhaitaient sa mort sur le blog This is Thin Privilege. En effet Tumblr, est un réseau où plusieurs identités se confondent et permettent une expression libre garantie par l'anonymat.

Pour assurer le respect, la liberté d'expression devrait donc être régulée par le droit.

Lorsque notre liberté d'expression est bafouée, la génération Y s'en mêle. Mais sans limite, celle-ci pourrait-elle causer la perte de la valeur de nos libertés ?