Le Secrétaire au Trésor des Etats Unis - Jack Lew - a affirmé à la chaîne CNBC que les Etats-Unis étudiaient la possibilité d'alléger les sanctions des Etats-Unis contre la #Russie afin d'aider l'économie européenne. Auparavant, le ministre espagnol des affaires étrangères, José Manuel Garcia Margalao, a annoncé, lundi 9 février que les sanctions prises contre la Russie, ont fait perdre à l'Union européenne près de 21 milliards d'euros.

Le Secrétaire américain au Trésor a ajouté que l'assouplissement des sanctions établies contre la Russie serait la meilleure chose à faire pour l'économie européenne et sa stabilité, mais il a par contre noté que Washington est tout autant prêt à assouplir qu'à renforcer les sanctions contre la Russie, soulignant que tout dépend de la situation dans l'est de l'Ukraine.

Il est à rappeler que Washington a procédé à des mesures punitives contre la Russie et son économie suite à la proclamation du rattachement de la Crimée à la Russie en 2014.

Rappelons que les mesures coercitives contre la Russie ont été renforcées après la rébellion de la région du Donbass contre le coup d'Etat qui a renversé les autorités légitimes. Le but affiché est de forcer la Russie à respecter l'unité et l'intégrité du territoire ukrainien.

En réponse, la Russie s'est abstenue d'importer des produits alimentaires des Etats-Unis, des pays de l'Union européenne, du Canada, de l'Australie et de la Norvège, ce qui a eu un effet désastreux sur l'économie en Europe en général et aux Etats-Unis, vu l'importance du volume des importations Russes.

Alléger les sanctions serait donc une initiative maligne des Etats Unis qui essaient de trouver une issue pour réparer les dégâts économiques et politiques causés par ses sanctions. Il est temps de trouver une nouvelle approche afin d'apaiser les tensions en Europe et d'éviter que des alliances nouvelles ne soient créées avec la Russie, ce qui pourrait dans un proche avenir consolider la position de Moscou.

Les Etats-Unis, au vu de leurs précédentes expériences, auraient dû calculer les risques avant de s'engager dans des sentiers ne menant nulle part. Mais, il y a remède à tout. #Barack Obama