L’UMP et le PS peuvent rester tranquilles et vaquer à leurs occupations en s’opposant de manière habituelle sur leurs thèmes généraux et non sur ceux du FN. Ils risquent d’être perdants de manière symbolique lors des élections départementales des 22 et 29 mars prochains, même si le #Front National n’arrive pas à gagner des départements à cause, ou grâce, au scrutin majoritaire de ce type d’élection.

Marine Le Pen, malgré les sondages favorables, ne gagnera pas les élections départementales, même si les voix qui se porteront sur ses candidats seront importantes. Le scrutin majoritaire à deux tours ne permet pas au FN d’être en situation de l’emporter. En revanche, le FN va avoir un pouvoir de nuisance en obligeant soit l’UMP, soit le PS, à faire un choix en cas de triangulaire. Marine Le Pen et le FN attendent les Régionales de 2015 au cours desquelles le scrutin est à la proportionnelle. Au cours de ces élections, on est à peu près sûr d’avoir des conseillers régionaux appartenant au FN.

Marine Le Pen n’est pas intéressée par les Départementales qui vont nommer des conseillers départementaux qui remplacent les conseillers généraux, thème générique désignant les élus qui représentaient les cantons au sein d'un Conseil Général. Marine Le Pen dessine une stratégie de dissémination politique des représentants du FN dans l’espace public.

Il s’agit de prendre date face aux électeurs en leur montrant que le FN est représenté par des candidats qui finalement leur ressemblent. On trouve des ouvriers, des sans-emplois, des Français appartenant aux classes moyennes, intermédiaires et supérieures qui vont représenter le FN au cours des élections départementales. Ces candidats n’ont pas d’expérience politique pour la plupart d’entre eux, mais peu importe, pour Marine Le Pen il s’agit de montrer que le FN est présent dans tout l’espace politique.

C’est une stratégie gagnante pour Marine Le Pen car elle vise à montrer que le FN n’est plus ce petit parti contestataire créé par Jean-Marie Le Pen mais que ce parti a vocation à gouverner demain la France. Le dire, ce ne pas être "pour" Marine Le Pen, mais juste éviter de jouer l’hypocrisie trop souvent coutumière dans notre belle société française. De plus, Marine Le Pen a mis au point une stratégie d’analyse qui vise à dénoncer l’incapacité de l’Etat français à protéger, au nom de l’Etat providence, l’ensemble des Français. Marine Le Pen a parfaitement compris que l’Etat stratège actuel, qui compose avec l’économie de marché qui privilégie l’économie au détriment de la société, doit être dénoncé.

Pour Marine le Pen, la dénonciation est facile dans la mesure où les partis dits de gouvernement, comme l’UMP ou le PS, sont incapables de définir les nouvelles missions sociales de l’Etat stratège, ce que naguère savait faire l’Etat providence. Pour le FN, c’est du pain béni car il enfonce un coin stratégique intéressant pour asseoir ses revendications.

Il reste au PS et à l’UMP de sortir de ce piège en expliquant réellement aux Français la signification et l’importance des élections départementales, en évitant les travers des dirigeants de ces deux mouvements qui nationalisent le débat alors qu’il s’agit, pour les  Départementales des 22 et 29 mars 2015, de parler des territoires et de la contribution des Institutions départementales aux difficultés (crèches, transports, maisons de retraite, etc.) rencontrées par les Français sur le terrain. #Élections