Intitulé "National Sécurity Strategy", ce document de 29 pages contient les stratégies que le président compte mettre en place pour ses derniers mois à la Maison Blanche, qu'il transmettra à son successeur. Ce document, publié en février 2015, évoque les sujets importants, qui nous concernent tous à des titres divers. Pourtant, les médias en ont peu ou pas parlé. Voici une liste des questions auxquelles ce document répond :

Quels sont les buts, les ambitions, les priorités des Etats Unis ?

Quelles sont leurs craintes ? Qui sont leurs amis, leurs ennemis ?

Quel sort la première puissance économique et militaire au monde réserve-t-elle aux uns et aux autres ?

Selon Obama, la domination américaine est : "essentielle à un ordre international garantissant la paix et la prospérité mondiales ainsi que la dignité et les droits de tous les peuples(...) Notre puissance militaire, notre avance technologique et notre dimension géostratégique n'ont pas d'égal dans l'histoire de l'humanité". Il termine en ajoutant : "Pour réussir, nous devons montrer l'exemple. Cela signifie que nous devons considérer la fidélité à nos valeurs et à l'Etat de Droit comme une force et non comme une contrainte".

Ainsi, quels sont les dangers qui menacent les Etats Unis selon lui ? "L'extrémisme violent ainsi qu'une menace terroriste en perpétuelle évolution. Nous devons, affirme-t-il, offrir une réponse collective ; c'est pourquoi l'Amérique est à la tête d'une coalition de 60 pays visant à affaiblir puis détruire l'Etat Islamique tout en maintenant la pression sur Al Qaïda. D'autres dangers voient le jour : les cyberattaques, l'impact du réchauffement climatique, les épidémies et... les agressions russes ! C'est pourquoi nous imposons de dures sanctions à la Russie pour la dissuader de futures agressions." Les européens sont-ils prêts à cautionner cet état de fait qui n'est pas sans rappeler les pires moments de la guerre froide ? Quoi qu'il en soit, l'ennemi clairement désigné est la Russie de Poutine, c'est pourquoi Obama souhaite élargir l'OTAN à l'est. Il affirme donc que tous les pays, fussent-ils d'anciennes républiques soviétiques, qui souhaitent rejoindre l'OTAN, ont vocation à y être admis.

Quant au Moyen Orient, il faut mettre fin au conflit en garantissant à la fois la sécurité d'Israël et la viabilité de la Palestine. Quant à sortir l'Afrique de sa pauvreté, il faut faire progresser davantage les Etats de Droit, la démocratie et l'économie. Selon Washington, c'est un réservoir de croissance formidable.

Enfin, la Maison Blanche se veut être un leader exemplaire pour les deux Amériques en aidant notamment le Guatemala, le Salvador, le Honduras dans leur lutte contre les trafiquants de tout poil, le but étant d'éviter autant que faire se peut des migrations de masse. #Barack Obama #Etats-Unis