La Manif pour tous est officiellement un parti politique depuis le 24 avril dernier. Le mouvement opposé à l'égalité des droits pour les couples de même sexe bénéficie d'un statut fiscal privilégié qui permet désormais à ses donateurs de bénéficier de 66 % de réduction d'impôts. Une aberration totale !

L'ensemble des Français participe au financement de la Manif pour tous

Pour ma part, je refuse de participer au financement d'un mouvement homophobe. Avec son statut de parti politique, c'est l'État - et donc l'ensemble des Français - qui le finance en ne percevant pas 66 % du montant des dons perçus au titre de la réduction d'impôts sur le revenu acquittés par les donateurs. Je trouve ça vraiment scandaleux !

Les dirigeants de la Manif pour tous ont assuré que le changement de statut de l'association était « une décision technique » et qu'ils n'avaient pas l'intention de « présenter des candidats » à des élections. C'est vraiment curieux et inhabituel pour un parti politique, non ?

En réalité, cette « décision technique » ne sert qu'à permettre aux donateurs de la Manif pour tous de pouvoir bénéficier de déductions fiscales. En toute légalité. Il s'agit d'un procédé qui n'est absolument pas acceptable. Si la Manif pour tous refuse de présenter des candidats à des élections, on ne peut donc pas considérer le mouvement comme un parti politique. Ça semble logique.

D'ailleurs, la présidente de la Manif pour tous, Ludovine de La Rochère, ancienne secrétaire de la Conférence des évêques de France, avait souligné que le changement de statut allait permettre aux donateurs de bénéficier d'une déduction fiscale. Et presque personne n'a été choqué par cette déclaration...

L'homophobie et l'intolérance comme fonds de commerce

Je considère que la Manif pour tous n'est pas un parti politique. Il n'est donc pas question que l'association tire profit de son statut de complaisance pour bénéficier d'avantages fiscaux considérables. La coupe est pleine !

Je viens de mettre en ligne une pétition adressée à Michel Sapin, ministre des Finances et des Comptes Publics, pour lui demander de se pencher sur ce dossier et de mettre un terme, le cas échéant, aux avantages fiscaux dont la Manif pour tous - qui n'est pas un parti politique - et ses généreux donateurs bénéficient.

Il est vraiment temps de tirer la sonnette d'alarme et d'alerter les pouvoirs publics. En tant que contribuables et citoyens responsables nous n'avons pas à mettre la main au porte-monnaie pour financer un mouvement dont l'#Homophobie et l'intolérance sont le fonds de commerce !