La #Loi Veil de 1975, la loi de dépénalisation de l'homosexualité de 1982 ont un point commun essentiel, c'est la libre-disposition de son corps. Et de ce côté là, nos sociétés modernes tranchent avec celles de nos grands-parents.

Là où il y avait la nation au-dessus de tout individu, et où ces mêmes individus devaient se conformer aux conventions sociales, nous avons cette chance/ce privilège de pouvoir avoir nos propres choix, nos propres désirs.

Cependant, et malgré des progrès considérables, de nouvelles luttes sont à venir. Je parle notamment du droit à mourir dans la dignité, de droit à quitter ce monde quand nous le souhaitons. Aujourd'hui, la loi Léonetti de 2005 qui permet à chacun de diriger ses directives anticipées est encore très peu connue, et quasiment pas appliquée.

Remarquons au passage que la France se distingue par son retard, et son conservatisme vis à vis de certains voisins Européens comme la Belgique, où le droit à l'euthanasie est légal depuis plus de 10 ans maintenant.

Notre voisin du Nord est un exemple à suivre. Dans ce petit pays, la loi sur l'ouverture du mariage aux couples de même sexe est passée comme une lettre à la poste, et n'a pas entraîné de manifestations massives comme il y en a eu en France.

Le plus irritant dans l'histoire, ce sont les personnes qui s'opposent notamment au droit à mourir dans la dignité. Ce sont notamment les mêmes qui se sont vainement battus contre la loi Veil, contre le PACS, ou encore plus récemment contre le mariage pour tous.

Ce lobby réactionnaire veut empêcher chaque individu d'avoir son libre-arbitre, d'avoir ses propres choix. Le temps où chaque individu devait se conformer à la société est désormais révolu. Une société n'est riche que de ses individus. La singularité de chacun est une force pour notre nation. Les enquêtes n'ont de cesse de montrer qu'une société où chacun est épanoui est plus à même d'être heureuse.

Malheureusement, la fébrilité des politiques sur le terrain des réformes de société n'est plus à démontrer. Après l'abandon de la PMA par le président Hollande, nous avons le droit à une réforme à minima de la loi Léonetti, pourtant jugée insuffisante.

Les Français doivent se mobiliser pour être libres d'eux-mêmes, et cesser de se voir confisquer le débat par une minorité bruyante comme "La manif pour tous".

Le slogan "ma vie, mon corps, mes choix" n'a jamais été autant d'actualité. #Mariage gay