La #Grèce est dans une tourmente politico-économique, c’est l’occasion que saisit #Jean-Luc Mélenchon pour demander aux électeurs de la Gauche de la Gauche de le désigner en tant que candidat à la présidentielle de 2017 et donc de voter pour lui. Jean-Luc Mélenchon se pense décidement un grand tribun, un sauveur de la France et estime que le temps est venu pour que la vraie démocratie s’exprime dans les urnes. Il oublie une chose : les conditions historiques de formation des Gauches en Grèce ne sont pas du tout les mêmes que celles existantes en France. Les Gauches françaises n’ont pas connu l’oppression des militaires. Les sociétés civiles fortes en Grèce sont globalement faibles en France.

Publicité
Publicité

A la différence de la Grèce, les modes oligarchiques de désignation des responsables politiques en France ne sont pas les mêmes qu’en Grèce. Les débats politiques en France sont idéologiques, c’est leur fonction comme ailleurs, mais éprouvent beaucoup de mal à se traduire en action sur le terrain.

Opinion

Mélenchon voyage entre la Gauche et l’extrême-Gauche, du Parti socialiste au Front de Gauche, il veut attirer dans ses filets Cécile Duflot du Parti écologiste. Il y a quelques années Jean-Luc Mélenchon ne voulait pas présider, maintenant il pense que l’heure est venue et que c’est le moment. Il souhaite réanimer la France qui a voté non à l’Europe et il estime qu’il a une responsabilité forte et souhaite se présenter à la présidentielle de 2017 pour faire triompher la victoire du Front de Gauche.

Publicité

Rien ne l’arrêtera dans sa démarche très personnelle pour une candidature à l’élection présidentielle de 2017, même si la menace de Marine Le Pen est très présente. Il dit ne pas la craindre et ira jusqu’au bout.

Message

Mélenchon est un tribun, il le sait et prend de vitesse, ceux qui, à l’extrême Gauche, seraient tentés par une candidature à l’élection présidentielle, dont Cécile Duflot (qui agirait en fait pour une place ministérielle). Il avertit les autres responsables du Front de Gauche et la France entière que les électeurs ont besoin de lui. Sur quel programme ? Sur quel projet politique ? Sur quelles stratégies de rassemblement des Gauches et des extrêmes-Gauches ? Mélenchon ouvre une boîte de Pandore de laquelle sort un homme politique prénommé Jean-Luc et qui a pour vocation de lui permettre de réaliser en France les victoires de Podemos en Espagne et de Siriza en Grèce. En a-t-il le talent même si c’est un bateleur des estrades politiques ? Attendons de voir et restons à l’écoute car, avec Jean-Luc Mélenchon, le bon mot et la belle stratégie sont à venir.