C’est aujourd’hui, mercredi 26 août, au Palais du Kremlin à Moscou,  que le Sommet Egypto- russe a débuté entre le président Abdel Fattah al-Sissi et son homologue russe Vladimir Poutine.

Lors de son discours du début du sommet, le président Abdel Fattah al-Sissi, a remercié le président russe Vladimir Poutine pour l'accueil chaleureux qu’il lui a réservé, soulignant que cette réunion est la 4ème qui les réunit ensemble, et que le peuple égyptien aspire à cette occasion  au développement du volume de la coopération entre les deux pays, en particulier,  dans les domaines économique et de la lutte contre  le terrorisme. Le terrorisme,  qui nuit à la sécurité des deux pays,  de la région et du monde entier " .

Al Sissi a insisté sur la consolidation de la coopération économique entre les deux pays, et a remercié  à l’occasion, la délégation russe de haut niveau qui était présidée par le premier ministre russe lors de  l’inauguration du canal suez.

http://fr.blastingnews.com/politique/2015/08/comment-penser-la-republique-et-la-democratie-de-nos-jours-en-fr

http://fr.blastingnews.com/politique/2015/08/la-baisse-des-impots-nouvelle-martingale-du-president

Vladimir Poutine a précisé de sa part que les relations bilatérales entre les deux pays se sont bien développées les dernières décennies.

Il faut souligner que Poutine et Al Sissi ont une autre vision de désordre actuel qui affecte plusieurs régions, aussi, se sont-ils unis pour sauver l’économie de leurs pays pour permettre aux citoyens de vivre dignement ,  se sont-ils de même unis pour sauver l’économie afin de renforcer encore la défense des deux pays,  se sont-ils toujours unis pour être encore plus fort à combattre la catastrophe de notre époque qui est « l’organisation terroriste obscurantiste » qu’on s’obstine à des fins précis, à appeler état islamique, alors qu’elle n’a rien d’un état et qu’elle n’appartient pas à l’islam. 

Poutine comme Al-Sissi poursuivent leur chemin bien tracé, le temps est à l’œuvre non à la sans gêne, -cette politique de l’autruche pratiquée par la majorité des pays occidentaux qui se croient bien à l’abri de tout danger-. Les deux chefs d'Etat, par  contre, Al Sissi et Poutine  se sont engagés à affronter et à déraciner tout obstacle au développement et à la prospérité de leurs peuples.

Il faut saluer le courage et l'engagement de deux  chefs  d'Etat exemplaires ! #Afrique #Russie