En règle générale lorsque l'on parle d'éducateur spécialisé, deux question ressortent : 

- Comme Pascal le grand frère? (euh non pas tout à fait)

Spécialisé en quoi? (en rien, il s'agit juste d'être distingué de l'éducation nationale)

Ce métier est relativement "jeune" puisqu'il a commencé dans les années 60/70; avant cela c'était souvent les gens du clergé qui s'occupait des gens en difficultés

Commençons par le commencement : comment devenir éducateur spécialisé

Il faut passer un concours pour accéder à l'école (oral et écrit), et pour y accéder il faut minimum le bas. 

Une fois le concours passé, il y en a pour trois ans mais près de la moitié consiste en des stages. Des examens finaux et un mémoire viennent clôturer l'école si il y a obtention du diplôme. C'est une formation qui engendre de grands boulversements et remises en question, mais qui aide à apprendre à bien se connaître.

Le métier peut être difficile à imaginer, alors pour info sachez qu'il existe ce qu'on appelle le statut de "candidat élève" qui permet de travailler un an dans le social pour découvrir. La seule condition : s'inscrire à un concours du social.

Quel est le champ d'action de l'éducateur spécialisé,?

Il peut intervenir dans absolument tous les domaines touchant au médico-social : handicap mental, physique, protection de l'enfance en foyer, suivi de jeunes à domicile, dans les quartiers, prendre en charge les jeunes qui basculent dans la délinquance, les SDF, les sans papiers (migrants)  la toxicomanie etc.....

Vaste programme où il faut pouvoir trouver le "public" qui nous correspond le mieux pour pouvoir travailler au mieux. Il faut savoir gérer ses affects, tenir la bonne distance et bien se connaître (ses failles) pour gérer au mieux la relation.

C'est un métier difficile à décrire car très différent en fonction du public, mais beaucoup s'accorde à dire qu'il faut être un professionnel de la relation, car elle est à la base et incontournable pour un accompagnement pérène. Il fait être assez polyvalent, mais l'avantage est qu'on peut changer de public facilement ce qui évite une forme de lassitude. D'ailleurs je ne vous le cache pas, c'est un métier qui peut être usant (de part les horaires, le public accompagné) et mieux vaut avoir une vie privée solide et savoir prendre du recul. 

Souvent on pense aux aspects difficiles du métier, mais c'est en réalité un ascenseur émotionnel, ou oui on vit souvent des choses difficiles, mais parfois des moments intenses et très beaux.  #Education