France Inter et France Info ont la manie de faire passer de la musique” de fond pendant le résumé des informations et le résumé du bulletin météo qui suit. Et depuis quelque temps, elles font de même pendant les interviews, sans rime ni raison. Rien à voir avec la dernière émission de Secrets d’Infos sur France Inter consacrée aux loups. Les loups hurlaient quand vous parliez d’eux, c’était magnifique. J’en redemande de telles émissions. Les sons d’ambiance étaient justifiés.

 

Mais ce bruit de fond continuel et insupportable me rappelle le brouillage de la radio anglaise par les Allemands pendant la guerre. Il fallait tendre l’oreille pour essayer de comprendre, mais nous étions en guerre et c’étaient les ennemis qui brouillaient les ondes de “Ici Londres, les Français parlent aux Français.”. France Inter et France Info considèrent-ils leurs auditeurs comme des ennemis pour brouiller les messages en début d’émission ? Heureusement, ils s’arrêtent après nous avoir énervés.

 

Les jeunes ont l’oreille fine, quand elle n’a pas encore été détruite par les décibels, ils peuvent comprendre le discours malgré le bruit ambiant. Mais ils ne sont pas des auditeurs de ces chaînes, contrairement aux personnes âgées (les auditeurs de plus de 70 ans constituent une part très importante des auditeurs de France Inter). Ces dernières ont l’oreille dure, entendent mais ne comprennent rien dans le brouhaha, quand plusieurs personnes parlent à la fois.

 

Alors, messieurs les techniciens du son, fichez-nous la paix avec vos bruits soit-disant musicaux. J’ai 90 ans, la bonne musique me ravit à longueur de journée, mais par pitié, supprimez ces bruits horripilants. Avec l’âge, je suis devenu malentendant comme des millions de Français. Les radios ont-elles le droit de nous punir ?

 

Cependant, je distingue fort bien la faute des mal-parlants qui parlent… du mois de “Jouin”. Juin se prononce “Juin”. On ne dit pas le maréchal JOUIN. J’espère, Mesdames et Messieurs les journalistes, que votre comprenoire n’est pas trop enrayée et que vous me suivrez sans effort, puisque j’écris. #Journalisme #Rock #Bien-être