Zéro bain de sang dans mon bled est un concept créé depuis 2011 au Cameroun par ce Monsieur de la culture, Bilik Joel Atangana alias DJ Bilik. Ce jeune homme ambitieux, qui revêt multiples casquettes, se bat au quotidien pour la remise des droits d'auteur aux artistes, et la régularisation de la paix et de la tolérance en #Afrique et dans le monde en général. En effet, ce jeune producteur de musique, bien connu du sillage des rappeurs du Cameroun et d'Afrique fut l'un des tous premiers producteurs de musique dans les années 90 à produire les jeunes talents dans ce domaine. Il ouvre ainsi Zomla Familia qui deviendra plus tard Zomla Records.

 

Cet être altruiste et empathique à voulu personnellement mettre un frein aux malversations perpétrées dans son pays par le biais de cette secte islamique BOKO HARAM, qui ne cesse de sévir au Cameroun, en intégrant le concept Zero bain de sang dans mon bled, pour faire un clin d'oeil aux autorités et à la société civile face à cette nébuleuse. Il initie les acteurs de ce programme à le matérialiser en faisant des signes en croix en guise de paix. Sur ces entrefaites, ce multi-tâches vient également de mettre sur pied le SYNAMUR (SYndicat National des Acteurs des Musiques URbaines), visant à revaloriser les droits et les statuts des artistes.

  

Pourquoi Zéro bain de sang dans mon bled?

 

Conscient que ce travail ne serait point facile, Bilik Atangana Joel sollicite l'aide de nombreuses personnalités, dans tout les secteurs et les domaines connus de son répertoire de par le monde (artistes, sportifs, hommes des médias...). Fier des retombées de son concept, le jeune homme continuera jusqu'au Secrétaire des Nations Unies Ban Ki-moon, qui posera avec le signe de paix que tout le monde aura adopté. Le message commençant à être suivi, il se verra plagié par des individus d'origine tchadienne qui réussiront même à en faire un clip, qui est actuellement diffusé sur Trace TV (chaîne de télévision musicale urbaine). Horrifié de voir son travail volé et mis à nu, Bilik Atangana Joel a décidé de contacter les médias afin de pallier à ce désagrément. De nature assez pointilleux et redevable, le jeune producteur espère que ce cri d'appel face à cette imposture sera mis à nu.

 

Sortie littéraire : le nouveau livre de l'auteure Odile Ariane Pahai Langa

Les députés junior du Cameroun en campagne #Internet #WhatsApp