Pour ceux qui regrettaient de se lever chaque jour de bonne humeur, il y avait les journaux télévisés pour déprimer un peu, voir beaucoup ces derniers temps. On pouvait aussi prendre une dose d'#Humour façon Hollande et de sa troupe de cirque, bien qu'en ce qui les concerne cela porte plutôt vers le dégoût que vers la rafraîchissante déprime. Mais c'était sans compter sur le Fado, l'arme suprême, ce genre musical portugais qui vient à bout des plus joyeux d'entre vous. Le paquet de mouchoirs s'impose et la présence d'un proche aussi, afin de prévenir toute tentative de geste fatal.

 

Se préparer minutieusement afin de ne pas rater l'opportunité de verser une larme...

Tout d'abord vous rechercherez un restaurant très sombre. Ce n'est pas grave pour ce qui concerne le contenu de votre assiette car de toute manière dans ces lieux obscurs on vous interdit de manger : le cliquetis des couverts vient troubler le hululement de la diva. Ne perdez donc pas de temps à lire le menu pendant les quelques secondes de lumière que l'on vous accordera pendant cette soirée sans fin. Par contre, dès votre arrivée sautez sur le serveur, car ce sera la seule occasion que vous aurez de vous entretenir avec: il ne pourra apparaître plus tard, au risque de troubler la sombre déesse au châle noir corbeau. Choisissez une table bien à l'écart de la prestataire de service, afin de protéger vos oreilles des dernières notes de chaque morceau. Car le final est toujours le même: à briser des verres ! Enfin, peu importe la personne qui vous accompagnera dans ce pèlerinage vers la déprime. Vous aurez interdiction formelle de lui parler pendant toute la durée de l'exercice vocal !

 

Le résultat sur votre moral est garanti

Cela peut aussi être une merveilleuse solution de se séparer de quelques personnes qui ont baissé dans votre estime, ou de remettre à leur place des membres de votre famille que vous trouvez outrageusement gais et heureux. Dans ce cas, si vous voulez leur pourrir la fin des vacances et leur retour, offrez leur une bonne soirée de Fado. Vous êtes certain qu'ils en garderont un souvenir impérissable. Les Belges ont eu le grand Jacques, le Portugal a le Fado et en France nous avons Hollande et sa clique. Impossible de déterminer qui fait le plus de dégât, mais une chose est certaine, les solutions ne manquent pas pour échapper à la joie et la bonne humeur. Bonne soirée ! #Musique #Concert