Il y a de cela environ 25 ans, pour prétendre occuper un poste de fonctionnaire au sein de la magnifique institution des PTT, il fallait montrer patte blanche. Être reçu au concours de recrutement n'était pas suffisant : un casier judiciaire vierge s'imposait pour distribuer le courrier aux citoyens de France. Juppé, homme politique condamné le 30 Janvier 2004 a 18 mois de prison avec sursis et à une peine de 10 ans d'inéligibilité est en tête des suffrages de son parti. Hallucinant ! Un repris de #Justice qui n'aurait pu prétendre devenir facteur est dans la course à la Présidence !

 

Où les français ont-ils la tête ? En ont-ils toujours une ?

Quant à Sarkozy et son train de gamelles, il faut vraiment ne plus avoir aucune dignité et pas un gramme de respect à l'égard du peuple français pour vouloir en remettre une couche ! Le cerveau lavé quotidiennement par un ramassis de médias à la solde du gang des voyous de la politique, les pauvres français ne font plus la part des choses. Leur silence acheté à coup d'indemnités, d'allocs et de beaucoup de promesses, l'inertie intellectuelle ravagée par la télé réalité et la stupide chasse aux Pokémons, fait le reste. Pour la couche de finition, une grosse dose de stress générée par un message alarmiste et versant dans la psychose, et le tour est joué.

 

Peut-on encore sauver la France ?

Prendre conscience des drames et de leurs causes est un premier pas vers la raison et l'envie de solutionner les problèmes. Or, la France vie comme si tout allait bien... Le terrorisme installe une terreur dévastatrice en passant à l'acte sur un territoire soi-disant surprotégé, le monde politique fait sa soupe de son côté, d'avantage occupé à se livrer à ses guéguerres internes plutôt qu'à mettre en place les mesures visant à protéger la vie des citoyens. La France est un bouillon de culture dans lequel les microbes font la fête. Il n'y a plus de médecins aux commandes, plus de compétences pour analyser le mal et appliquer les solutions de son éradication.

 

Plus dure sera la chute !

Alors que tous les pays touchés de plein fouet par la crise de 2008 ont mis en place, au plus vite, des mesures draconiennes pour faire face, la France, dédaigneuse, sourde à la menace, continue de creuser les déficits, soutient des causes humanitaires envers des pays, dont bien souvent, les moyens financiers et les richesses naturelles sont supérieurs aux siens. Les files d'attente des Restos du Coeur s'allongent d'année en année, les urgences des hôpitaux touchent le fond, le réseau ferré est à l'agonie, le monde paysan en plein désespoir, le patrimoine historique en ruine et il ne ferait pas bon évoquer ici la décadence identitaire et culturelle.

Bon courage monsieur le Président ! En fait pour être autant à vous précipiter pour un tel poste, vous faites l'aveu de votre incompétence et de votre malhonnêteté, car personne d'honnête et de sensé ne voudrait affronter un tel chaos. #Crise économique #Nicolas Sarkozy