Alors que le cheval, au fil des siècles, a acquis une place largement méritée au plus prés de l'homme, on peut s'étonner que ce dernier le transforme en animal savant pour de simples motifs de profits. Les polémiques nées des corridas et de nombreuses situations honteuses à l'égard des #Animaux utilisés tels des objets, semblent étrangement épargner des mises en situation peu valorisantes pour le meilleur compagnon de l'humanité. Faire s'asseoir sur son postérieur un cheval qui n'est pas naturellement enclin à une telle position a de quoi choquer. Et je ne m'étendrais pas sur ces midinettes qui s'avachissent sur le ventre d'un cheval soumis, à coup d'heures d'entrainement pénibles pour l'animal, et on le conçoit !

 

Comment peut on prétendre aimer le cheval alors qu'on le soumet à des attitudes, des poses contre nature ?

Il n'y a aucune gloire à soumettre ! Le cheval est un animal fondamentalement pacifique, doué pour courir et intrinsèquement intelligent et sensible. Comment est-il pensable que certains puissent trouver un malin plaisir à lui imposer des postures si peu valorisantes ? Il serait temps, grand temps de se pencher sur la dignité du cheval, alors que celle de l'animal en général, est largement débattue dans le milieu du cirque et des zoos.

 

La célébrité de certains "dresseurs" entame-elle la bonne volonté des défenseurs de la dignité animale ?

Le "deux poids, deux mesures" est d'actualité ! On est capable, en France, de prendre les armes pour lutter contre l'abattage d'animaux sauvages, de lutter bec et ongles contre la corrida, mais on achète des billets pour assister au spectacle affligeant d'un #cheval qui va se coucher aux pieds de son maître, qui lui, pas honteux du tout, ira jusqu'à s'asseoir sur son corps soumis. Des gens intelligents (à priori...) tirent une gloire à enseigner la révérence à l'animal le plus noble de la planète ! Quelle honte ! Si j'étais un cheval, j'accepterais volontiers que l'humain se prosterne à mes pieds. Vues toutes les cruautés que nous lui avons infligées, ce serait un minimum sur le chemin du repenti. Malheureusement il est trop tard ! Le mal est fait. Si vous prétendez aimer vraiment les chevaux, cessez de contribuer à l'engraissement de ceux qui le bafouent, l'humilient, l'insultent, en prétendant l'aimer. #nature #Equitation