##François Fillon remporte la primaire de la droite et du centre. La phrase devrait être prononcée ce dimanche 27 novembre 2016 vers 20h 30. En fait, sans doute plus tôt en "off" après dépouillement de bureaux tests. François V, roi des Francs, après François II et François 1er, dans cet ordre, François Mitterrand, François Hollande, sera appelé à régner à partir de mai 2017. D'ici là, la gauche aura le temps de s'écharper, de s'insulter, de se ridiculiser. Avant de demander à la France de descendre dans la rue, ce qu'elle sait le mieux faire.

François Fillon s'approchera d'un palais de l'Elysée, qu'il connait parfaitement. A peine François Hollande aura t-il passé son perron, à peine Julie Gayet aura t-elle saisi son baise en ville que la gauche française entrera en guerre contre la droite. Contre Fillon, son nouveau chef de l'Etat, contre des mesures pas encore prises mais qui le seront, contre des fautes pas encore commises, mais qui le seront, sinon, il ne s'agirait pas de politique. Condamnée à rejoindre l'opposition, la gauche pourra profiter de cette période entre novembre et mai 2017 pour faire dans ce qu'elle excelle: mettre le feu. Cette gauche particulièrement minable actuellement va devenir donneur de leçons ! En oubliant presque que celui qui tient mollement le manche n'est autre que l'un des siens. Un homme qui semble encore rassembler les sourds, les malentendants et les aveugles. Entre une quinzaine et un peu plus de pourcentage d'opinion favorable. Mais à Madagascar, hier, ou à Paris, aujourd'hui, François IV est, selon l'expression reprise aujourd'hui par tous, droit dans ses bottes. De petites bottes, pas de cent lieues. Les siennes ne le mèneront pas loin. Même s'il se dit, dans son entourage, qu'il repartira au combat. Pour un nouveau Moi, Président de la République, je....! Je ne ferai rien de plus qu'aujourd'hui. Hollande, c'est déjà le passé de la France. Le très imparfait ! Pas le futur. Hollande se prépare une sortie telle que celle de Nicolas Sarkozy. Valls se voit en recours ! Mais il est trop tard. Ni Macron, ni Montebourg, ni Mélenchon et les communistes, au charisme du siècle dernier, ne pourront réussir une marche arrière. Ni même Marine Le Pen qui ne pourra pas empêcher son adversaire de lui prendre des voix. Alors, la France peut se préparer à un mai 2017 qui pourrait montrer aux plus jeunes ce que fut mai 68. François V élu le 7 mai, des millions de Français pourraient être dans la rue dès le 8.

François Fillon victime d'une "guerre" prévue dès le 8-mai 2017 ?

C'est d'ailleurs la gauche qui a choisi le calendrier de l'élection présidentielle. Faire croire que les Français fêtant la victoire des alliés sur l'Allemagne nazie, la fin de la seconde guerre mondiale en Europe et la capitulation de l'Allemagne sont en fait dans la rue contre François Fillon. Avec un 8-mai le lundi, il aurait été plus intelligent de ne pas programmer le second tour, le 7. Mais, bon, la gauche va retrouver son exercice favori, la contestation.

François Fillon pourrait être confronté à la chienlit dès mai 2017

En premier lieu contre François Fillon. Contre la droite traditionnelle, contre l'extrême-droite. Sauf que le pays est tellement fragile qu'il faudra sans doute être responsable. Pour ne pas confondre émeutes et guerre civile alors que plus que jamais il faut que la population apprenne à vivre ensemble et accepte la démocratie, à savoir le verdict des urnes. La brutalité de la politique de Fillon donnera un nombre de billes incroyable à la gauche et la chienlit ne sera sans doute pas loin. #Élections