Aux Etats-Unis comme ailleurs, la #mondialisation globale pousse le monde vers l'athéisme et le choc des religions. Diviser pour mieux régner est, véritablement, la devise de ce plan de troisième guerre mondiale fomenté depuis la nuit des temps, et qui prend forme avec l'ouverture de l'élection présidentielle aux Etats-Unis. #Donald Trump, acteur incontournable du combat engagé, présente un certain nombre de caractéristiques et de discours qui dénotent de sa position face au #Nouvel Ordre Mondial. L'analyse permet de faire pencher la balance mais surtout de reconnaître que, d'un côté ou de l'autre, les marionnettistes de l'ordre mondial sont déjà gagnants. Parmi les bons points de Donald Trump, sa fortune d'or et d'argent. En effet, une des premières conditions d'admission au club du Nouvel Ordre Mondial est l'amour du billet vert. Après, vient celle du pouvoir, celle d'être un homme en haut d'un grade-ciel nominatif comme c'est le cas, pour Donald Trump est sa fameuse "Trump Tower de New-York". L'attitude nihiliste est, également, une obligation pour être considéré par les acteurs de la mondialisation qui ne peuvent que se réjouir en écoutant ses inspirations. La campagne électorale, de ce possible futur président des Etats-Unis, s'est bâtie sur des discours dénonçant, principalement, les aspects négatifs du monde et sans véritablement proposer de solutions positives pour l'avenir. Les actions qu'il envisage d'entreprendre, une fois installé au pouvoir, ressemblent toujours à des barrières comme son idée loufoque, de monter un mur entre le Mexique et les Etats-Unis, d'augmenter les effectifs de l'armée américaine ou d'exprimer sa position en faveur de la torture.

Donald Trump et les religions du monde

La position de Donald Trump face aux religions du monde est plutôt claire, il n'aime personne à part, les chrétiens dont il fait parti et les juifs dont il ne parle jamais. Encore un point commun avec tous les autres membres du Nouvel Ordre Mondial qui se prosternent devant les sionistes et leur chef suprême. Donald Trump adopte, vis à vis des religions, un comportement en adéquation totale avec le plan de mondialisation globale puisqu'il marque, avant tout, sa profonde hostilité envers les musulmans. Dans ses dernières allocutions à ce sujet, le candidat exprime son intention d'interdire l'entrée dans le pays aux immigrés, visiteurs et touristes musulmans. Le voile sur ses sentiments, envers les fidèles du culte coranique, semble être définitivement levé.

D'un côté ou de l'autre, Donald Trump est une pièce de l'échiquier

Qu'il gagne ou qu'il perde, l'homme politique réalise les desseins lucifériens de mondialisation par son comportement d'attaque et de quête du pouvoir suprême. Le seul véritable sauvetage, pour le monde, consisterait à baisser les armes et à rallier toutes ses différences dans une même cause pour contrer les plans du Nouvel Ordre Mondial. Il faut bien se rendre à l'évidence que Donald Trump est très loin d'en être capable. Le monde de Donald Trump continuera de voir la bouteille à moitié pleine, pour peu qu'il la voie encore, une fois les élections passées.