Bernard #Cazeneuve aka R2D2 est inquiet. En effet, l'île de la Nouvelle Calédonie serait à feu et à sang. Il faut donc envoyer des #policiers (53 pour être précise). Oui, vous avez bien lu. Révoltes, manifestations, émeutes, et tout le tintouin. Eh oui, ce n'est pas tous les jours que l'on a des rebellions comme celles-ci. Dans son communiqué de presse, Bernard Cazeneuve nous explique donc que "Face aux violences inacceptables qui ont été perpétrées dans l’île le week-end dernier, les ministres ont renouvelé aux élus calédoniens l’engagement total de l’Etat, et aux forces de l’ordre leur entier soutien.", ou encore envoyer "une brigade de prévention de la délinquance juvénile, pour soutenir les actions locales de prévention et de lutte contre les addictions et accompagner la jeunesse calédonienne....". Oui vous avez bien lu. Mais pourquoi n'avons-nous pas entendu parler de cette rébellion dans les médias ? PARCE QU'ELLE N'EXISTE PAS ! Cette rébellion est fausse. C'est un prétexte pour envoyer des policiers à #Nouméa afin de les écarter de la mouvance actuelle. C'est vrai que ça énerve, hein ? Quand les forces de l'ordre commencent à parler un peu trop ? On essaie donc de les arrêter ! En les envoyant ailleurs. Et loin de préférence. Avec deux ministres qui n'ont rien demandé : Jean Jacques Urvoas et la très connue Ericka Bareigts.

Policiers convoqués pour avoir manifesté

Par ailleurs, nous pouvons noter également que les membres des forces de l'ordre se font convoquer un à un dans leur propre commissariat afin de démêler leurs affaires et les raisons de leur colère. Mais très cher Bernard, ne saviez-vous pas que manifester est un DROIT ? Un DROIT ! La démocratie a mal, ses fondateurs et ses penseurs se retournent dans leurs tombes. C'est ainsi que nous assistons peu à peu à une privation de libertés, par les mêmes qui se défendaient en faveur de la liberté d'expression lors des attentats de Charlie Hebdo. Mais qui n'hésitent pas à faire passer un 49-3 lorsque la loi travail est dérangeante pour la plupart.