Quelle serait la politique étrangère et non africaine de la France en 2017 si Fillon était élu ?

Il existe une différence entre une politique étrangère et une politique africaine de la France. Dans le premier cas les pays africains sont considérés comme des véritables partenaires, dans le second cas, les pays africains, malgré leur souveraineté et leur indépendance, ne sont que des appendices des considérations politiques françaises en direction de ses anciennes colonies. Ceux qui le disent s'appuient sur la zone monétaire Franc CFA gérée par Paris avec l'assentiment des Etats francophones qui acceptent une soumission de leur volonté souveraine vis à vis de la France pilote de la zone France.

Publicité
Publicité

Analyse

Il est malin #François Fillon. Il est rapide François Fillon. Il est stratégique François Fillon. Juppé, Sarkozy, Le Maire et les autres, et surtout Copé, l’ont sous-estimé et il a réussi à leur faire mordre la poussière. En se rendant en #Afrique, Fillon rentre, sans le dire, dans les pas de la politique africaine de la France dessinée par Foccart et le Général De Gaulle. Les pays africains sont des anciennes colonies devenues indépendantes et qu’il faut traiter avec égard car les intérêts français sur les plans politiques, économiques et financiers doivent être préservés. A la différence de Juppé ou de Sarkozy qui ont dans leurs équipes des africains considérés comme les Messieurs Afrique des différents candidats, François Fillon « découvre » l’Afrique et s’appuie sur Joyandet, ancien Secrétaire d’Etat en charge de la coopération, pour déployer sa politique en Afrique si d’aventure il devenait Président de la République.

Publicité

La visite de Fillon au Mali et au Niger est symbolique. Il souhaite montrer aux Français qu’il est tout à fait prêt à endosser le costume de chef de guerre dans la lutte contre les djihadistes. François Fillon va saluer les Français déployés dans cette partie de l’Afrique en envoyant un message clair à l’Afrique : la France interviendra uniquement lorsque les pays africains le lui demanderont (autrement dit, ni indifférence, ni ingérence significative). François Fillon souhaite envoyer un message clair à ses partenaires africains : la France est à vos côtés mais à vous de vous organiser et de devenir majeurs. Il aura l’occasion de le dire en rencontrant les hommes politiques maliens et nigérians et, de façon significative, le Président malien Ibrahim Boubacar Keïta et le Président Issoufou du Niger qui sont en première dans la lutte contre le terrorisme.

Un plan

François Fillon travaille à souhait son image de présidentiable pour 2017. En revanche de nombreuses questions restent en suspens.

Publicité

Si François Fillon est élu en 2017, pourrait-t-il remettre de façon significative les relations incestueuses que nourrissent la France et ses anciennes colonies francophones à travers le mécanisme de la Françafrique ? François Fillon pourrait-il engager une politique étrangère précise et définie politiquement et économiquement de la France en direction de l’Afrique ? François Fillon suivrait-il la politique de #François Hollande au Mali et en Centrafrique ? Quels seraient les nouveaux critères définis par la France pour aider les pays africains à respecter les éléments de droit et d’alternance politique ? Comment François Fillon pourrait-il bâtir une politique étrangère de la France différente d’une politique africaine de la France ? François Hollande a déçu un certain nombre de gouvernants et d’opposants africains car sa politique africaine était floue, ambigüe, inaudible, illisible malgré les grandes déclarations en faveur des droits de l’homme et de l’humain africain ?