Théoriquement, on a tendance à remplacer une certaine habitude par une autre façon d’agir couvrant une apparence plus saine ou encore plus gratifiante. Pour dire vrai, il s’agit de changer complètement « une manière d’être » qui, a priori, semblait inappropriée avec une prise de décision rigoureuse et un effort louable. Paradoxalement, un air négatif peut en quelque sorte nous accompagner au moment où on prend une résolution : on se conforme certes à ce qu’on estime bon ou mieux même si cela ne relève pas forcément de ce que l’on désire réellement.

Par ailleurs, pas besoin de se voiler la face car peu de gens arrivent à s’en tenir aux bonnes #Résolutions de la nouvelle année.

Publicité
Publicité

Et à mon avis, le problème provient du fait qu’on ne peut changer du jour au lendemain, cette réalité conduit en fait, à chercher un élément extérieur (la nouvelle année par exemple) afin de dissiper notre réelle incapacité à changer.

Une bonne excuse pour se réinventer

Faire de la nouvelle année un passage vers le changement et le renouvellement est une façon de dire simplement qu’on est très ambitieux mais finalement peu réaliste. Seulement, afin d’éviter toute déception ou éventuel échec à vouloir atteindre ses objectifs, l’idéal serait de ne plus attendre le nouvel an pour faire bouger les choses. Il n’y a aucune raison d’attendre dans le sens où tous les objectifs que l’on se fixe peuvent être réalisables et couronnés de succès, il suffit juste d’y croire et ne plus s’abattre sur la nouvelle année pouvant être parfois à l’origine de nombreuses résolutions désastreuses.

Publicité

Les nouvelles résolutions, c’est tellement simple !

Entre faire du sport, perdre ou prendre du poids ou ne me plus se mettre en colère, certaines résolutions peuvent avoir un aspect, je dirai, plus abstrait. Pour faire simple, les choses ordinaires que l’on peut réaliser sont décrites comme suit : #Espoir

  • S’occuper de sa santé ou prendre soin de soi : cette chose s’avère très importante dans le sens où plus rien ne sera réalisable si la personne ferait preuve d’impuissance qu’elle soit physique ou émotionnelle ;
  • S’aimer, aimer et se laisser aimer : sans se prendre pour le nombril du monde, la condition sine qua non de se sentir bien dans sa vie est d’avoir une bonne estime de soi. Un moyen qui permet de se dépasser, ne plus hésiter ou avoir peur, aller au bout de ses désirs et envies ou tout simplement aimer. S’ouvrir à l’autre de par sa générosité et sa capacité à partager faciliterait ainsi l’accès à une #Vie relationnelle parfaite procurant un état calme et serein ;
  • Enfin, laissez « les choses » se produire d’elles-mêmes : la faculté d’accepter certains événements qui traversent notre vie tels que ceux-ci se présentent peut nous être très profitable. Le monde peut se porter tout aussi bien parfois mieux sans l’apport persistant de nos actions comme: réussir à faire le deuil d’une situation particulière, ne plus courir après une idée qu’on a du mal à concrétiser ou encore laisser partir certaines personnes malgré notre volonté de fer à vouloir les préserver… Des fois, par considération, amour et respect envers celles-ci, lâcher prise devient plus que primordial et veut tout simplement dire « Ainsi immobile, assis sans rien faire, le printemps vient, l'herbe pousse d'elle-même ».