#Alexandre Jardin, né le 14 avril 1965 a déclaré, ce samedi 3 décembre 2016, qu'il était candidat à la Présidence de la République 2017. Romancier et réalisateur, il a fondé le mouvement citoyen Blanc, Bleu, Zèbre en 2015. Une association loi 1901 pour une action différente des Français.

Alexandre Jardin veut porter une autre parole et a au moins un point en commun avec d'autres politiques, à savoir son lieu de naissance: Neuilly. Son père était écrivain et scénariste et les surnoms font partie de la vie de cette famille. Zubal, le père mais aussi le Nain jaune pour le grand-père. Un homme #Politique, directeur de cabinet de Pierre Laval sous le régime de Vichy.

Publicité
Publicité

De cela, il parlera dans ses bouquins. Prix du premier roman, prix Fémina, il est connu pour le Petit sauvage, le Zèbre, le Roman des Jardin, Bille en tête. Il a été chroniqueur politique pour Canal +. Dès 2002 il publie un mode d'emploi pour faire de la politique autrement, cinq ans plus tard c'est à travers le site "comment on fait" qu'il explique les bonnes idées des Français afin d'alimenter les réflexions du vainqueur à la Présidentielle. En 2012, il tacle Hollande. Et puis, en 2015, il fonde Bleu Plan Zèbre.

Avec Jardin, place aux Faizeux pour la Présidentielle 2017

Sa pétition "Le manifeste des Faizeux" démarre ansi: "Laissez-nous faire, nous les Faizeux, celles et ceux qui agissent au quotidien pour trouver des solutions performantes aux maux qui rongent notre société". Alexandre Jardin vient donc compléter la longue liste des candidats potentiels à la Présidentielle 2017. L'écrivain ne devrait pas avoir de mal à écrire un programme, pas de mal non plus à le diffuser, lui qui bénéficie d'une belle cote d'amour dans la profession.

Publicité

Alexandre Jardin, où et avec qui sur l'échiquier politique ?

Difficile de dire où il se situera exactement sur l'échiquier politique. A qui il prendra des voix au premier tour ? Aura t-il ses 500 signatures? On peut penser que oui. Les hommes politiques ont semble t-il compris que les Français souhaitaient des alternatives, des voix différentes. En bloquant une candidature comme celle de Jardin, ils ne feraient que donner un signe fort aux détracteurs du système et pourraient prendre ce blocage comme un boomerang. #Élections