Trois en quinze jours. Quatre en deux mois si l'on compte Cécile Duflot. Allez, encore un petit effort et dans quelques jours, il y en aura bien quelques autres pour remplir des placards à balais qui n'enlèvent plus la poussière ! On se croirait dans le film de Charlie Chaplin "les temps modernes". Plus rien ne marche, les rouages sont grippés, les ressorts cassent les uns après les autres. C'est une avalanches de surprises dans un processus qui paraissait bien huilé. Les temps modernes sont là. Le rock va bientôt remplacer la valse des anciens. Tiens, c'est vrai, on dirait que l'age de départ à la retraite baisse en #Politique !!!!... Chutt ! on tourne...

Publicité
Publicité

les pages. On écrit le nouveau livre des passations de pouvoir, des idées nouvelles... la jeunesse à la stylo à la main. Mais, au fait, qu'est ce qu'elle veut cette jeunesse ! Elle voudrait peut-être prendre la parole, décider, agir, faire des propositions, restaurer les appareils politiques, les dynamiser, les prendre d'assaut, les envahir, les enrichir à nouveaux d'autres promesses .... C'est un vent nouveau sans révolte qui, dans cet hiver précoce, ne fera pas bouger les feuilles mortes tombées des arbres. Tout au plus un léger souffle, une petite brise pour donner du courage à la démocratie.

Il faut changer les choses, entend-on ici et là

Et voilà que les choses changent. Un nouveau mode de scrutin, les primaires, est la "pince-monseigneur" pour dégripper le système ! Le chambardement. L'outsider au sourire en coin, sûr de lui, a rempli le placard à balais.

Publicité

Et comme pour mieux asseoir sa nouvelle autorité, Il affirme le soir de sa victoire : "C'est la victoire d'un projet. Durant trois ans, je suis allé à la rencontre des français, j'ai parlé avec eux. Mes propositions sont issues de ce dialogue direct avec nos concitoyens".

Si je comprends bien, Monsieur Fillon a rencontré les fonctionnaires, qui lui ont dit qu'ils ne travaillaient pas assez, qu'ils étaient trop nombreux . Il a rencontré les salariés du secteur privé, qui lui ont dit qu'ils étaient trop payés pour le peu de travail qu'ils font, que la durée légale maximum européenne sera plus appropriée (48h, comme avant 1936). Il a rencontré des gens malades qui lui ont dit qu'ils voulaient payer leurs médicaments, leurs prises de sangs, leurs radio, leurs scanners, leurs lunettes, leurs appareils dentaires et leurs journées d'hôpital. Il a rencontré les gens riches, qui lui ont dit qui ne voulaient plus payer l' I.S.F. (Mr Fillon a dit qu'il y avait déjà pensé !). Il a rencontré toutes les personnes bénéficiant d'aides sociales qui lui ont dit qu'il fallait diminuer leurs prestations.

Publicité

Et à l'unanimité, toutes les personnes rencontrées lui ont demandé de travailler beaucoup plus longtemps. Un plébiscite : 4 400 000 personnes ont voté ce projet directement issue du peuple . Vous voyez bien.... ça change. Un sexagénaire avec de nouvelles idées que les Français lui ont apporté. C'est pas moderne, ça ! Il faut maintenant trouver un remplaçant à notre Président de la République. Hélas, du coté de la gauche, il y a beaucoup de jeunes mais pas beaucoup d'idées... Et il y a surtout une pagaille monstre, de grands ambitieux ....Il y a bien une "primaire" en vue... ! J'ai bien peur qu'elle ne devienne que "secondaire", tant est grand le fossé qui s'est creusé entre le peuple de gauche et ceux qui les représentent. #François Hollande #Gouvernement