Ô président Donald Trump, tu es une locomotive étincelante lancée à toute blinde sur les rails d’un avenir radieux ! Pour paraphraser la version originale, dédiée au président Mao, il suffit de remplacer socialisme totalitaire par capitalisme hégémonique. Il faut vraiment prendre la mesure du personnage en le suivant sur Twitter. Voyez ses vœux. Moi, ma famille, avec les plus belles femmes : bavez, braves gens ! Et avec lui, Américaines, Américains, vous allez vous gaver : c’est bien parti, le Nasdaq, Wall Street, et le l’indice de confiance dans l’économie sont en hausse, ‘’Merci Donald !’’. Tel quel. Et puis, des autojustifications et autosatisfactions à n’en plus finir.

Publicité
Publicité

La Donald J. Trump Fondation, qui a servi à tout (corrompre des magistrats, acquérir de la déco pour les hôtels et golfs Trump…), était la bienfaitrice de la Grande Amérique… Qu’importe si les Républicains vont éradiquer l’Obamacare et si une grande partie de l’électorat du Donald crèvera à petit ou subit feu, faute de pouvoir aligner la monnaie. Ils y croient encore et rien ne peut ternir leur fascination.

L’ultra-droite mesmérisée

Hypnotisée, béate, l’ultra-droite européenne est stupéfiée par #Donald Trump et Vladimir Poutine. La même qui s’affirmait antisémite (les Juifs sont en partie sémites, enfin, voici des siècles et des siècles, car pour la plupart Palestiniens et issus de croisements multiples, comme tout un chacun) porte aux nues son équivalent israélien, tout comme Donald Trump.

Publicité

La même ultra-droite qui dénonçait les #Illuminati, le club Bilderberg, les Rothschild, &c., est en pâmoison car Donald Trump, son Duce, ne tarit plus d’éloges. Singulier retournement : les mêmes sources d’information, hier encore accusées d’être le relais servile de la Juiverie internationale, apatride, interlope, parce qu’elles émettent des réserves sur The Donald, sont désormais les instruments d’un complot socialo-bolchévique. On ose émettre des doutes sur les visées réelles d’un Vladimir Poutine ? Le manipulateur d’un Erdogan ultra-islamiste ? Son farouche adversaire d’hier et son allié du présent ? La presse qui n’est pas aux ordres d’un Donald Trump distille de la désinformation et il faut ‘’réinformer’’. Donald Trump ne s’entoure que de ‘’multi’’ (millionnaires, milliardaires) ? C’est pour le bien du peuple d’en-bas, qui doit porter l’ultra-droite européenne au pouvoir, le plus durable et pérenne possible.

Placer les potes

L’ambition de Donald Trump ? Placer ses potes partout dans le monde.

Publicité

Le premier sera sans doute l’Indonésien Hary Tanoe. Mais d’autres suivront. En fait, l’élection de Donald Trump signe l’alliance des copains-coquins du monde entier. De ceux dont l’accession, qui sera accélérée, au pouvoir politique, permettra, autorisera, un enrichissement phénoménal. Le reste… Tape-à-l’œil et ombres chinoises. Attendez-vous à savoir que les pions ont aussi leurs chances : Nabila, présidente de la République française en 2012 ? Eh, avec un bon budget de communication russo-américain-israélo-saoudien, pourquoi pas ? George Orwell (Eric Blair), ou Aldous Huxley, n’avaient pas prévu le coup d’après. #Israël