Je n'irai pas par quatre chemins. D'habitude, en parlant de #Mélenchon, j'évoque ma sympathie pour lui et pour ses convictions, même si celles-ci l'ont amené à ne pas participer à la primaire de la gauche. En revanche, il est allé trop loin en demandant carrément de boycotter les deux tours de la primaire de la gauche. Qu'il ne veuille pas y prendre part, soit, mais alors qu'il le fasse jusqu'au bout, et qu'il n'exige pas des autres de faire ce qu'il demande. Après avoir refusé maintes et maintes fois d'intégrer la primaire de la gauche, il essaye de la couler de l'extérieur ? La guerre est déclarée.

Osons Causer se met en campagne pour Mélenchon

La vidéo en question, qui a été partagée par Mélenchon sur son mur, est celle du youtubeur Osons Causer.

Publicité
Publicité

Alors oui, il parle souvent de sujets essentiels de société, et des graves crises causées par le système capitaliste. Il est le premier à dénoncer le conflit d'intérêts et le lobbying dans les plus hautes sphères de la gouvernance européenne, mais il doit dire clairement qu'il soutient Mélenchon à la présidentielle. Car, en effet, dans la vidéo qui a été partagée par ce dernier, il évoque l'inutilité de se déplacer pour voter à la primaire de la gauche, et de donner 1€ par tour pour renflouer les caisses de campagne du candidat vainqueur. Il s'en prend notamment violemment à Benoît Hamon, qu'il accuse, alors qu'il a été le premier à dénoncer et à vouloir abroger la loi travail, de n'avoir pas participé aux manifestations contre cette loi. Certes, il n'y a pas participé, car, déjà, c'est un socialiste, et il sait qu'il est possible d'amener sur la table des revendications ouvrières sans violence, contrairement à ce qui a toujours été l'erreur des communistes.

Publicité

En revanche, en sous-main, il s'activait, moins de deux jours après le passage en force de cette loi par le 49.3, pour faire voter une motion de censure destinée à renverser le gouvernement. Or, Osons Causer ment purement et simplement quand il affirme qu'en tant que député il n'a rien fait pour déposer une motion de censure. Car il a été le premier à le faire, avant même l'extrême gauche et le reste de l'opposition.

Ce qui est regrettable, c'est qu'à l'heure où j'écris cet article, cette vidéo totalise plus de 825 000 vues. On n'espérait déjà pas beaucoup de participation pour la primaire de la gauche, et cette vidéo, intitulée "A ceux qui veulent voter à la primaire socialiste", ne va faire qu'aggraver les choses. Il sait pertinemment quelle est sa responsabilité à diffuser des âneries pareilles, mais il le fait quand même. Taper sur Manuel Valls, tu as le droit : il a fait passer en force la loi Macron et la loi travail à l'Assemblée nationale. Mais dire que les frondeurs ne valent pas mieux, c'est faux.

Publicité

Car ce sont eux qui essayent de sauver les meubles de la gauche quand vous, les radicaux, souhaitez la diviser à jamais. Un peu comme ce qui s'est passé en Allemagne en 1933. Et voyez quel a été le résultat.

Réponse à Osons Causer

D'abord, plus les votants seront nombreux, et plus le candidat qui sortira vainqueur de cette primaire sera légitime comme représentant de la gauche. Visons donc au moins plus de 3 millions d'électeurs par tour, ce qui est déjà un objectif assez modeste par rapport au succès de la primaire de la droite. Il s'agit surtout de faire plus que la dernière primaire de gauche de 2011. Ne vous laissez pas dicter votre conduite : si vous souhaitiez voter à la primaire de la gauche, personne n'est en droit de vous l'interdire, ni même de vous le déconseiller. Les mêmes qui vous demandent de boycotter veulent juste se mettre en position de force pour la suite par rapport au futur vainqueur. De plus, si vous souhaitez voter pour Mélenchon à la présidentielle, il vous est aussi possible de voter pour le candidat que vous jugerez fidèle à ses valeurs les 22 et 29 janvier. Ni lui ni personne d'autre ne s'en rendra compte. Et honte à lui s'il vous fait la morale là-dessus.