Aux dernières nouvelles, #Nicolas Sarkozy ne veut pas y retourner. Mais si toutefois, il changeait d'avis ?

Je savais que quelque chose remettrait tout en cause... C'est désormais là. En effet, les derniers événements (Affaire Fillon) font que... il y a effectivement une possibilité plus que probable pour ne pas dire certaine que nous revoyons Nicolas Sarkozy en 2017, bien qu'on dise le contraire, et lui le premier.

Que François Fillon renonce ou pas, il est cuit de toute manière ! Sa crédibilité est engagée. Son honneur est bafoué. Les français l'ont déjà jugé, et sans même en passer par la justice judiciaire. Car la justice est avant tout populaire.

Publicité
Publicité

Et l'opinion est maîtresse. Je vous écrivais d'ailleurs dans mes précédents articles que François Fillon n'était de plus, qu'un mirage. Je vous confirme ici à nouveau qu'il ne sera donc jamais Président de la République. Pourquoi ? Parce que je le sais.

En fait, François Fillon est entré dans le jeu de la Présidentielle seulement pour le troubler, mais avant tout pour remettre Nicolas Sarkozy sur sa vraie route, sur son destin, comme je vous l'ai déjà expliqué. Car une élection se gagne au peuple, et Nicolas Sarkozy n'a pas encore vraiment parlé au peuple, de toute sa carrière ! Donc, il n'a pas encore perdu ! Oui, oui, vous entendez bien : de toute sa carrière ! En fait, vous ne le connaissez pas, Nicolas Sarkozy ! Laissez-le, vous montrer qui il est vraiment ! Et puis, mais enfin, une élection présidentielle ne se gagne pas avec une primaire ! Et qui n'a de plus concerné que 4 petits millions d'électeurs ! Et qui ont de plus été bernés par le "noble Fillon" ! Sachez par ailleurs que ce dernier n'est pas entré dans le jeu, par choix mais par dépit, vous le saviez ? Non, François Fillon n'a pas choisi. Il s'est lui aussi trompé de route, sans le savoir.

Publicité

Car ce n'est pas son destin que d'être Président de la République. Qu'il n'en soit pas attristé. C'est ainsi, il va falloir vous y faire ! Au final, toute cette histoire est donc une nouvelle fois, une "bénédiction" pour Nicolas Sarkozy.

Mais veut-on que Nicolas Sarkozy revienne ? Et comment va-t-il procéder ?

C'est vrai, l'antisarkozysme est bien là, mais à tort ! Pourquoi se sont-ils mis dans la tête qu'ils ne voulaient pas du retour de Nicolas Sarkozy ? Il a fait quoi cet homme-là, pour vouloir le détruire ainsi ? Des conneries ? Ils en font tous ! La preuve encore avec Fillon ! Moi ce que je retiens, c'est le potentiel à diriger un pays. C'est tout ce que je retiens ! Le reste ne m'intéresse pas. Ah, vous qui croyez que les autres seront meilleurs... et bien, allez-y, mais sans moi ! Vous faites la bourde de votre vie... vu ce qui va arriver ! Cela s'appelle même de l'inconscience ! Et moi, je sais. Je sais déjà.

Nicolas Sarkozy a maintenant une équation à résoudre. Et vite ! Mais quelle est-elle ? Il va lui falloir être autant conservateur qu'innovant. Il va falloir qu'il se démarque. Car les français ne veulent pas de changement.

Publicité

Ils veulent de l'innovation. Mais quelque chose de juste. Alors qu'il trouve le bon compromis ! Et cette innovation lui permettra de pouvoir escompter revenir, et de pouvoir gagner. Enfin gagner !

Mais quelle est-elle ? Chut !

NB : Je n’étais ni une « fan aveuglée » de Nicolas Sarkozy, ni même de la politique… et je ne le suis toujours pas… mais une petite mouche m’a piquée ! #CaroleMartelElMehdaoui #Élections