Bien maligne j'ai été en annonçant que François Fillon gagnerait la primaire et ce, de nombreux mois en avance, et personne dans l'équipe de #Nicolas Sarkozy n'a su l'entendre d'ailleurs. On connaît désormais le résultat ! Alors, bien intuitive encore, je vous annonce d'ores-et-déjà que Fillon ne sera pas au 2e tour de la Présidentielle. Et je vais vous expliquer pourquoi. Indépendamment d'éventuelles fautes commises par François Fillon qui restent d'ailleurs à confirmer, il n'y a pas besoin d'avoir fait de grandes études ou d'être un savant du monde politique, pour voir et pour comprendre que ce dernier n'a aucune chance. Je vais donc vous donner une interprétation qui est certes la mienne, mais qui est sûrement la bonne.

Publicité
Publicité

A vous d'en juger.

D'abord, dans ce que je vais vous raconter, vous oubliez les "affaires". Des uns comme des autres. Je vais vous parler avant tout d'aspects de personnalité et subsidiairement de programmes. D'ailleurs, il n'existe pas un homme ou une femme politique qui n'a pas, ne serait-ce qu'une petite "affaire". Donc, j'occulte cela. Oui, je vais parler avant tout de la personnalité.

François Fillon a donc eu le nez affûté, il a senti lui-même le vent venir pour la primaire. Il était persuadé de son coup. Comment pouvait-il en être autrement avec un Alain Juppé et un Nicolas Sarkozy qui n'ont pas compris comment il fallait faire pour l'emporter ? D'autre part, on dit que Fillon l'aurait emporté grâce à son programme. Que ce fut cela sa chance. Or, "tous les bons experts" comprennent maintenant qu'un programme n'a finalement que peu d'influence, alors que "tous les mauvais experts" racontent que Fillon, encore une fois, se serait fait élire à la primaire, en fait grâce à son projet.

Publicité

Mais que nenni !

Ce n'est pas grâce à son programme que Fillon a gagné la primaire ! C'est sur le rejet de personnalité des candidats Juppé et surtout Sarkozy !

Non, ce n'est pas le programme de Fillon qui l'a fait gagner. Il n'a donc eu que le nez, peu affûté, en fait ! Fillon a seulement bénéficié d'un "espace temporaire et nébuleux" lors de cette primaire de la droite et du centre, et qui sera vite remis en question en vue de la présidentielle, et qui l'est déjà d'ailleurs. Fillon ne fut donc qu'un mirage. Je m'explique encore. Comment soi-disant un programme tellement "changeant", "en rupture" comme ils disent, peut-il omettre ce qu'il est bon de traiter en priorité pour notre pays ? En effet, coupes budgétaires ou sacrifices, lutte contre le chômage (pour les grandes lignes) sont certes des choses à peut-être ou sûrement penser, mais serait-ce suffisant pour un peuple qui est en attente aussi d'autre chose, et peut-être même avant tout ? Ce n'est donc plus un changement qu'attendent les français, c'est une innovation. Et Monsieur Fillon n'en a aucune à son arc.

Publicité

Donc, son programme ne sera pas et n'a jamais été force de persuasion. Et j'en reviens à la personnalité. Car c'est sûrement plus sur sa personnalité qu'il a pu passer positivement le cap de la primaire. Il a su montrer un aspect de lui qui plaisait. Ce que n'ont pas complètement réussi les candidats Juppé et surtout Sarkozy. Ceci dit, on connaît maintenant "une certaine suite" sur les bénéfices ou non d'avoir une bonne personnalité, aux yeux des français, avec la désormais "affaire Fillon" !

La personnalité est donc un élément essentiel. Mais pourquoi les candidats Juppé et surtout Sarkozy n'ont-ils pas réussi à convaincre ?

On nous a tout raconté à ce sujet, mais cela n'explique pas pourquoi Fillon est passé devant ses "collègues... de sang", à quelques différences de programme-près, pour cette primaire ! On a donc bel et bien jugé que la personnalité (avant toute autre chose) de François Fillon avait été meilleure aux deux autres. Mais les français ne se seraient-ils pas alors fourvoyés ? Et qu'en sera-t-il maintenant pour la présidentielle ? N'est-ce pas, Monsieur Sarkozy ? Vous savez donc ce qu'il vous reste maintenant à faire, Monsieur le Président... #Carole Martel El Mehdaoui #Femmes du peuple