Les avocats de Fillon ont parfaitement compris l’enjeu de leur client. Pour celui-ci, il n’y a pas de plan B, mais un plan F qui doit lui permettre de se présenter, quoi qu’il advienne, à l’élection présidentielle.

Fillon a parfaitement compris qu’il doit jouer l’opinion et le droit contre le Parquet national financier. Après avoir attendu quasiment quinze jours, les avocats de Fillon passent à l’attaque en mettant en avant les éléments juridiques contre les éléments moraux dont Fillon serait la victime. Les deux avocats estiment que le PNF (Parquet national financier) n’est pas compétent pour traiter de l’affaire Fillon qui ressort plus d’une saisine préalable de l’Assemblée nationale.

Publicité
Publicité

Au nom de la séparation des pouvoirs entre le pouvoir législatif et le pouvoir judiciaire, les deux avocats estiment que le Parquet national financier est incompétent pour traiter l’affaire Fillon, celle de sa femme et de ses enfants. Pour les avocats, il faut détacher les actes législatifs de Fillon et son bon droit d’embaucher sa femme et ses enfants, ce qui est du ressort de l’Assemblée nationale, et de celui l’embauche de sa femme par la 'Revue des deux mondes'. Le PNF continue son enquête en arguant qu’à la fin de celle-ci, soit le dossier est classé, soit il est transmis à un juge d’instruction qui, sous la direction du Procureur de la République, aura pour mission soit de continuer, soit de classer l’affaire.

La stratégie des avocats de Fillon pour ouvrir la route à leur client

Les deux avocats de #François Fillon sont malins.

Publicité

Ils prennent l’opinion à témoin contre le PNF et contre les médias. Les avocats balaient par anticipation le terrain au cas où Fillon serait mis en examen, alors qu’il avait déclaré, dès les premiers jours, qu’en cas de mise en examen il se retirerait de la course à l’élection présidentielle. En procédant de la sorte et en mettant en débat l’incompétence du PNF, Fillon et ses avocats préparent le terrain qui va lui permettre de continuer de maintenir sa candidature, même s’il était mis en examen aux motifs que, pour lui, le PNF est incompétent. Bien vu sur le plan de l’argumentation, bien vu sur la stratégie de positionnement, sauf que les avocats restent silencieux sur deux points importants : le travail de Pénélope Fillon a-t-il été fictif ou non ? Quand Pénélope s’exprimera-t-elle, puisque nous sommes dans une dérive judico-médiatique ?

Maître Levy a affirmé que le travail de Pénélope à la 'Revue des deux mondes' était fictif en impliquant Crépu, ex-rédacteur en chef, qui a contredit Maître Levy en arguant que ses affirmations sur BFM TV n’étaient qu’un tissu de mensonges.

Publicité

Un présage ?

On prévoit la venue de Fillon dans le Val de Marne autour du 26 ou 27 février. Les responsables politiques de LR (Baudouin, Faure-Soulet, Cambon) demandent que les militants LR soient présents pour distribuer les tracts sur les différents marchés du Val de Marne. Ces responsables sont dans leur bon droit, mais certains militants LR restent dubitatifs et s’interrogent sur la pertinence de cette distribution. Comment peut-on distribuer des tracts pour un candidat qui, lors des primaires, avait appelé De Gaulle à son secours pour condamner deux de ses rivaux, Sarkozy et Juppé, pour leur inconduite et incivisme politiques ?

Une conclusion

Fillon a été rattrapé par la patrouille et il essaie de se redonner une virginité politique dans ce domaine. Il reste à Fillon de construire une stratégie de contre face à Marine Le Pen, Macron, Hamon et Mélenchon. Le recours à ses avocats est indispensable dans un Etat de droit, mais ce recours brouille la stratégie de défense de Fillon qui souhaitait une célérité de la justice et qui, maintenant, contredit cette célérité en invoquant la compétence du PNF.

Voici le débat sur la table de LR et il ne faut pas prendre les militants LR pour des idiots, ils ont un cerveau et une intelligence, même si certains pensent que les militants de Droite ont tous commerçants et artisans sans intelligence. #Élections #Gouvernement