45 000 euros d'indemnités de licenciement en plein cumul d'emplois, c'est la suite, mais certainement pas la fin du Penelopegate débité en feuilleton jusqu'au moins le premier tour de la présidentielle, sauf accident. Un indice ? Il y avait eu le journal de Xavière Tibéri, celui de Carla S(arkozy), et à présent, c'est Le journal de Penelope F. En général, les rubriques "journal de…" ne disparaissent pas d'un numéro sur l'autre. #François Fillon croyait l'avoir emporté et écarter toute menace de Plan B. Il y est, provisoirement, parvenu. Selon un sondage Harris Interactive, un peu plus de 66% des sympathisant LR, devenus Les Régaliens, souhaitent qu'il maintienne sa candidature (+9 pts) et s'imaginent leur princier champion sacré roi, voir empereur, donc remporter la présidentielle, dans un premier temps.

Publicité
Publicité

François Fillon a trop ou pas assez parlé, c'est selon, et au moins péché par omission. Mais une qui aurait gagné à la fermer, c'est certainement Nathalie Kosciusko-Morizet qui s'exprimait sur RTL. Avant de l'ouvrir un mardi, sur le Penelopegate, on attend de voir la une du Canard enchaîné. Penelope Fillon serait "manifestement plus victime d'un dispositif qu'elle ignorait totalement". Ah bon ? Mais le compte joint publié par son mari présente un solde… de smicard non endetté en tout début de mois. NKM attend que Penelope Fillon daigne enfin s'exprimer. Croit-elle déjà François Fillon battu et retrouvant sa circonscription dont l'électorat lui pardonnerait même d'avoir tué père et mère pour toucher l'héritage, la privant d'un siège si convoité ? Dès la teneur du palmipède connue, Le Figaro s'est hâté de retirer le sujet de la page d'accueil de son site.

Publicité

En effet, mieux valait le faire oublier.

Bygmalion, bienvenu ?

Pourquoi donc, penseront d'autres que Les Régaliens, sortir l'affaire Bygmalion en ce moment ? Pour détourner l'attention du Penelopegate ? Très étrange, non, de s'en étonner moins que du calendrier du Canard enchaîné… Les Régaliens savent retourner les mêmes arguments qu'ils dénoncent à leur profit (financier aussi ?), créditons-les de cette habileté. Sinon, 45 000 euros oubliés à reporter sur la rubrique "Transparence" du site Fillon2017 ? Une paille, l'opinion finira bien mithridatisée et lui, président, saura se gaver et faire prospérer sa royale famille et sa "maison" (et cour, et arrière-cour à faire réempierrer à Beaucé). Penelope Fillon, qui cumulait deux emplois à temps plein, pourra siéger à la Cour des comptes, au Conseil d'État, au Conseil constitutionnel, en maintes Hautes Autorités, et bien sûr présider la Cour de cassation : c'est un bourreau de travail, elle est douée du don d'ubiquité.

Publicité

Les coquins-copains ne seront pas oubliés. Le Canard titre aussi "Ma vérité si je mens". Il faut l'interpréter désormais ainsi : ce que roi veut ou dit, le peuple veut et doit répéter. Mais il y a pire… Les remises en cause de la légitimité du parquet financier par ses avocats, dont les propos ont été repris à son compte par le candidat au trône (et à la cassette royale), seraient, si elles étaient acceptées, faisant jurisprudence, un véritable "coup d'État institutionnel". Merci, François Fillon, de nous l'avoir soufflée, cette formule de putschiste. Aux 45 000 euros, il faut ajouter 29 000 euros de primes. Bah, c'était tellement transparent qu'il était vraiment inutile de l'évoquer.