Les fans de #François Fillon pourront s'en passer. Ils ont eu leur dose. Les autres, ceux qui aiment que le plat soit nettoyé sans laisser une miette s'en délecteront. Dans le numéro du Canard enchaîné d'aujourd'hui, le dossier de ce début d'année est commenté dans la presque totalité des pages. Revue de presse !

La Une tout d'abord, celle qui fait acheter et celle que le Canard enchaîné donne désormais le mardi comme produit d'appel. "Les enquêteurs n'ont trouvé aucun indice matériel du travail de Penelope, mais la trace de ses idem' de licenciement". Une confirmation déjà, on écrit bien Penelope et non pas Pénélope... Au bout de quinze jours on aurait du le savoir.

Publicité
Publicité

Hormis la manchette, le titre principal "Une preuve de plus que Fillon sait encaisser !" qui fait allusion au "coup dans l'estomac" que le candidat a expliqué avoir pris. Une série de brèves "Sarthe à la crème", le "Journal de Penelope F.", les dessins... Une Une Penelopegate..."ment". "En page 2 on explique comment Fillon a calmé ses "putschistes" mais les minimares sont plus éclectiques. Un petit peu de respiration avec une distribution de bons points aux uns et aux autres comme à l'habitude. C'est alors que les Fillonistes pensent avoir fait le plus dur. Et non nous ne sommes qu'en page 3, celle qui fait peut-être le plus mal. Il est question des "45 000 euros d'indemnités,nités de licenciement". Mais le Canard raconte aussi comment Fillon était parfaitement au courant depuis plusieurs mois des investigations du journal sur les affaires de l'ex-premier ministre.

Publicité

De quoi déqualifier le "Coup de tonnerre" en... "confirmation". Le Canard explique aussi s'être fait insulter et menacer par les fans de l'homme de la Sarthe. D'autres lui ont demandé de continuer. Sans vouloir trahir de secret, il semblerait que ce soit plutôt la ligne de... défense du Canard enchaîné. La page 4 ne fait qu'une allusion à l'affaire à travers un dessin de presse sous le nom "Balkany lâche Fillon" lequel estime "Enfin une bonne nouvelle !".

Les fans de Fillon devraient éviter de se forcer à lire... l'impensable !

En dernière page, l'autre la plus lue notamment dans les transports en commun, le journal satirique donne une revue de presse assez éloquente de l'interrogation de pays ne comprenant plus trop ces éternelles affaires françaises. Curieusement, la presse russe (et libre) vient au secours de notre pilote de Formule 1.

Le Canard enchaîné semble en avoir encore sous les pattes !

On ne sait pas combien d'épisodes à prévu le Canard. De toute évidence, des trois premiers de cette première saison ce n'est pas le meilleur. Mais il montre quand même que le mal semble profond. Et l'image de Fillon est assurément abîmée. De manière irrémédiable ? Mais attention il reste aussi plus de 70 jours à la gauche avant la Présidentielle. Seraient-tils tous clans ? #Le Canard enchaîné