Après sa résistance réussie au Trocadéro, après le remaniement de son équipe de campagne, Fillon n’est pas encore sorti de l’auberge de la campagne présidentielle. Plusieurs affaires empêchent le candidat de dérouler réellement son programme. Il y a le Pénélopegate, affaire pour laquelle il sera convoqué le 15 mars devant le Juge, il y a aujourd’hui deux autres affaires, celle liée à ses fringues à 48500 euros payées par un mécène que Fillon n’a pas remercié selon le Journal du Dimanche du 12 mars 2017. Il y a aussi la caricature anti-Macron que le compte twitter du Parti #Les Républicains a publié.

Fillon doit présenter ses excuses à la communauté juive au nom des Républicains

Il y a aussi la caricature anti-Macron que le compte twitter du Parti Les Républicains a publié. Dans cette caricature, aussitôt supprimée par le Parti Les Républicains, à travers laquelle Macron endossait les dessins indignes des années 1930 du banquier juif avec un nez crochu et un cigare à la main, au prétexte que Macron a travaillé en tant qu’associé à la Banque Rothschild. Dans cette affaire, Fillon demande des sanctions pour ceux qui, au sein du parti Les Républicains, ont utilisé les dessins des années 1930/1940 pour décrédibiliser Macron.

Publicité
Publicité

C’est dommage qu’un parti comme les Républicains ait osé accepter trente secondes que cette caricature antisémite soit vue par un maximum de gens. C’est honteux et inacceptable et cela peut donner raison aux gens qui pensent qu’au sein du Parti Les Républicains, il y a une frange de militants, voire de responsables, proches du Front National. En demandant des sanctions, Fillon est dans son rôle et il doit aller plus loin et présenter des excuses, au nom du Parti Républicain, à la communauté juive. Il faut éviter les amalgames car il y a des juifs français qui votent aussi bien à Droite, à Gauche qu’au Centre. Fillon est dans son rôle, mais il y a des limites à ne pas dépasser.

Les fringues de Fillon : une affaire privée à portée est politique

Concernant les fringues, c’est une affaire privée mais qui, politiquement, peut faire mal à Fillon car il renvoie l’image de l’homme politique qui n’est pas en accord avec des règles de morale, de probité et d’honnêteté en politique.

Publicité

On peut se demander pourquoi ce mécène,qui, depuis 2012, habille Fillon avec des fringues de luxe, prend la décision d’envoyer un papier au JDD. On a le droit de recevoir des cadeaux de ses amis, mais ce qu’il semble troublant, c’est que dans ce même Journal du Dimanche, le mécène raconte qu’il aurait, à la demande #François Fillon, réglé par chèque des costumes en février 2017. A la radio et à la télévision, on nous dit aussi que la veste forestière que porte François Fillon coûterait 4000 euros. Les affaires multiples concernant le candidat Fillon troublent une partie de l’électorat, non pas son socle qui, malgré tout, votera coûte que coûte et quoi qu’il advienne pour François Fillon, mais les autres électeurs.

Une campagne plombée par les affaires

Cette campagne présidentielle est une non-campagne. On parle plus d’affaires que de réelle politique économique. Les affaires, pas seulement celles de Fillon, mais également celles de Marine Le Pen qui refuse de se présenter au Juge, polluent la campagne électorale et laissent indéterminé le vote des Français.

Publicité

On apprend aussi qu’il aurait d’autres affaires d’argent au Sénat dans lesquelles certains Sénateurs importants de l’UMP (Union du mouvement populaire) seraient concernés, dont François Fillon, ce qu’il reste à vérifier et à démontrer.

Après le 15 mars, quelle que soit l’issue de la décision prise par les juges, Fillon a dit qu’il allait continuer, c’est le cas parce qu’il n’y a plus de plan B, mais simplement le plan F comme « Fillon », et il doit expliquer aux Français que ces affaires, avérées ou non, ne sont qu’un mauvais souvenir. #Élections