Huit centristes de l’UDI (Union des Démocrates et Indépendants) deux Ministres importants des Républicains et du Centre, Perben et Mercier, ont rejoint Emmanuel #Macron, selon le Journal du Dimanche de ce 26/03/17 et les réseaux sociaux. Macron accueille une grande partie des élus de droite, de gauche et du centre qui ne croient plus en leur parti. Macron ratisse large, il a le vent en poupe. Ces ralliements multiples donnent une assise sociale et politique au mouvement En Marche de Macron.

Macron est en tête des sondages. Faut-il l'attribuer à son équation personnelle ou aux nombreux ralliements ? Ces ralliements sont du pain béni pour Macron qui devra se trouver une majorité s’il est élu.

Publicité
Publicité

Certains élus de droite, de centre et de gauche, rejoignent Macron pour offrir leurs services en cas d’élection. Ces ralliements sont une bonne chose pour lui, il reste à voir si ceux-ci vont faciliter son élection. Macron est la vedette de l’élection présidentielle. Il faut attendre le premier tour pour le savoir. Rien n’est sûr car 49% des Français restent indécis quant à leur vote.

Macron est la vedette des sondages, la super star de l’élection présidentielle. Les sondages vont-ils être en conformité avec le vote des Français ? Attention aux lendemains qui déchantent. Attention aux votes cachés des Français, attention aux dernières semaines de campagne électorale pendant lesquelles les votes de Français se cristallisent. Macron en sera-t-il le bénéficiaire ou le grand perdant, en dépit des grands ralliements polico-électoraux en sa faveur ? Une fois élu Président, Emmanuel Macron devra penser à sa majorité présidentielle pour soutenir son projet présidentiel à l’Assemblée Nationale.

Publicité

Le candidat de ni droite, ni gauche, vedette des sondages mais jusqu'à quand ?

Macron surfe sur le les intentions de votes. Une grande partie des Français estime qu'il sera le nouveau président. Il été largement attaqué par Marine Le Pen au cours de son meeting dans le Nord, ce qui prouve qu 'il est le candidat à abattre. Il y a quelques semaines, c'était Fillon qui était le champion des sondages, avant que ses affaires judiciaires en fassent le troisième homme en termes de sondages. Emmanuel Macron regarde les sondages avec gourmandise car ils lui sont très favorables. Il ne sait pas si ceux-ci lui resteront favorables ou non.

En dépit des nombreux ralliements, Macron devra résoudre le problème de composition de sa nouvelle majorité hétéroclite. Comment mettre en place une majorité diverse à construire avec des députés à élire venant à la fois de la société politique et de la société civile ? #France #François Bayrou