Et oui, pourquoi #Nicolas Sarkozy devrait-il rester sarkozyste ? Car le sarkozysme l'a conduit à sa perte. Il aurait dû changer. Il aurait dû évoluer autrement. Il aurait dû prendre le bon sens du vent. Et il n'aurait pas dû faire tant d'erreurs. Erreur de ses certitudes qui n'en sont plus. 1+1=2 ! C'était donc par un autre schéma mathématique qu'il aurait pu s'en sortir. Mais il ne l'a pas écouté. Même le supposé sarkozyste Baroin, ce fameux n°2 qui ne le sera jamais, s'en est allé de Nicolas ! Place oblige ! Par vos choix donc, par vos stratégies erronées, par votre manque d'assurance et de confiance en ce que je vous proposais, Monsieur Sarkozy, vous avez déboussolé tout le monde.

Publicité
Publicité

Ils sont tous partis, ils sont tous perdus. Les uns ne savent même plus s'ils vont aller voter ou pour qui voter. Les autres sont contraints de suivre un cheval qu'ils n'ont pas choisi, et sans y croire.

Il fallait faire route à part, Monsieur Sarkozy ! Il fallait quitter le sarkozysme !

Mais ce n'est pas trop tard, s'il se met à entendre, et même s'il ne le comprend pas encore. Avez-vous alors préparé vos 500 signatures, comme je vous l'ai proposé il y a fort longtemps, au cas où ? Bien-sûr que vous devriez les avoir. C'est tellement simple pour vous. Alors déposez-les vite ! Car la 5e République prévoyait la rencontre d'un homme ou d'une femme avec un peuple. Mais la 5e République n'a pas permis de le faire ! Elle s'est perdue dans une primaire, bien primaire ! Et vous l'amoureux de la France, vous l'amoureux des français, où est donc parti votre coeur ? Où est donc le combatif Nicolas Sarkozy ? Celui qui ne perd jamais ! Démarquez-vous maintenant.

Publicité

Faites bande à part. Emmerdez-les tous ! Déposez vos 500 signatures, il ne vous reste que quelques jours. Puis, suivez le chemin que je vous donne... Suivez-moi... Suivez les Femmes du peuple... Il reste 1 mois et demi pour bien faire. Et nous allons le réussir ce pari de dernière minute ! Vous qui aimez les campagnes-éclair, vous qui savez que tout se joue à la fin... alors, jouez vite et jouez bien ! En avant Monsieur Sarkozy et avec moi, pour une bien nouvelle 6e République ! Non, il n'est jamais trop tard pour bien faire ! #Élections