La France s'y attendait, voila qui est fait. L'ex-ministre de l'Economie Emmanuel #Macron a officialisé sa candidature mercredi 16 novembre. En déplacement dans un centre de formation de Bobigny, ce n'est pas anodinement que le candidat de gauche a choisi ce lieu pour annoncer sa candidature. Convaincu que la France à un système éducatif inégalitaire, Emmanuel Macron souhaite développer un axe clef de son programme concernant les jeunes et l'égalité des chances. Le 5 février dernier, alors ministre de l'Economie, il avait reçu à Bercy 1000 jeunes issus des quartiers populaires afin de les sensibiliser au monde de l'entreprenariat.

Publicité

"Il y a en France des barrières réglementaires, c'est ça que je veux bousculer" déclarait-t'il le même jour. Le candidat de gauche dénonçait une discrimination professionnelle de ces jeunes, pourtant diplômés, pour seule raison qu'ils étaient issus de quartiers populaires de la banlieue de Paris.

Publicité

Macron fait-il l'unanimité auprès des jeunes ?

4 jeunes originaires de provinces ont eu l'idée de créer le groupe de soutiens "les Jeunes avec Macron" (JAM). Très actif sur les réseaux sociaux, "les Jeunes avec Macron" est composé à 70% d'individus qui s'engagent pour la première fois en politique. L'idée est de rassembler un maximum de jeunes qui croient aux mesures d'Emmanuel Macron et souhaitent le soutenir dans sa campagne. Michael Nogal, chargé de communication pour le groupe de soutiens, déclare dans une interview à RTL "l’ex-ministre n'est pas venu à nous, le collectif a été construit de manière autonome et indépendante, par des jeunes intéressés par la politique et par Macron". Sur leur page officielle, les instigateurs du mouvement JAM font part de leurs idées et les raisons pour lequelles ils soutiennent le candidat de gauche.

Publicité

Ce qui charme aujourd'hui et conduis les jeunes à se regrouper pour lui sont les valeurs qu'Emmanuel Macron incarne, et sa vision nouvelle qu'il donne à l'Homme politique: "Être de gauche aujourd’hui, c’est donner à chaque moment de la vie de chacun la possibilité d’avancer et de réussir", présente-on sur la page officielle des "Jeunes avec Macron".

A l'inverse du groupe de soutiens "Les Jeunes avec Macron", une initiative anonyme a été lancée sur les réseaux sociaux (Twitter et Facebook notamment) contre Emmanuel Macron: "Jeunes sans Macron". Ces jeunes opposants au candidat de gauche ne voient pas en lui le personnage politique anti-système qu'il cherche à incarner. D'après le journal Les Echos, Emmanuel Macron ne serait pas le premier choix de la jeunesse dans les sondages puisque ce dernier se positionnerait quatrième derrière Nicolas Sarkozy, Alain Juppé et Marine le Pen, favorite. D'après le politologue Yves-Marie Cann, "Les jeunes, d’une manière générale, sont à la recherche d’une nouvelle offre politique, et pour beaucoup aujourd’hui elle est incarnée par Marine Le Pen".

Publicité

Le parcours académique d'Emmanuel Macron ne représente pas ce qu'il cherche à défendre : fils de médecin , élève de Science Po Paris puis de l'Ena de Strasbourg; le profil du candidat de charme pas le public des quartiers populaires auquel il s'adresse. Lors d'un déplacement à Las Vegas le 7 janvier 2015, l'ex-ministre de l'économie avait, dans une interview pour les Echos, déclaré qu'"il faut des jeunes Français qui aient envie de devenir milliardaires". Cette phrase fait polémique auprès du jeune électorat puisque beaucoup d'entres eux ne cherchent qu'à obtenir un simple job afin de faciliter leur entrée dans la vie active.