Fillon, Mélenchon, Hamon et Marine sont tous contre Macron. Quand on regarde le pedigree de Macron, il est largement supérieur à celui de ses contempteurs. Macron est une belle mécanique intellectuelle que ne sont pas Fillon, prof par son métier (qui n’a jamais exercé réellement), et encore moins Hamon qui a gagné son argent en étant militant de longue date, sauf un intermède dans une boîte de communication. On attribue à Mélenchon une maîtrise ou un DEA d’histoire, sans plus, en devenant le plus jeune sénateur PS. Marine Le Pen, avocate, profite de l’aura paternelle.

Drôle de pays, cette France qui jalouse les esprits brillants et indépendants !

Macron est une espèce d’extraterrestre tombé dans la marmite politique de la V ième République. Je suis de Droite, LR (Les Républicains) et je ne vote pas Macron.

Publicité
Publicité

Vais-je voter Fillon ? Je ne le dis pas car le vote est secret et que je suis républicain. En revanche, il faut reconnaître à Macron une intelligence politique et un raisonnement stratégique qui a su intégrer dans sa stratégie l’environnement actuel, le système concurrentiel sur le plan politique et sa stratégie d’innovation en créant son mouvement en marche.

Macron a parfaitement intégré le processus d’innovation qui est un processus long et que l’on peut décomposer en quatre phases :

  • dans la phase de recherche de l’idée, il a créé le mouvement En marche en partant du principe que le système politique français était en décomposition ;
  • dans sa phase de développement, il a organisé et mobilisé ses troupes en rendant son idée faisable ;
  • dans la phase d’industrialisation, il a lancé son produit marketing, qui est en fait ici son mouvement, à l’assaut des citadelles traditionnelles politiques françaises conservatrices, de Droite et de gauche ;
  • dans la dernière phase, il essaie de commercialiser son idée en en tirant un profit important et en mobilisant l’ensemble des résultats obtenus dans les phases précédentes.

Macron et l'apport des économistes de l'organisation

Macron applique à la lettre les analyses en matière de management élaborées par les économistes d’organisation, comme Igor Ansoff qui, en 1957, a mis en place une matrice de décision stratégique afin d’aider les entreprises à choisir la meilleure stratégie de façon simple et rapide face à un marché en mutation.

Publicité

Le marché en mutation est, ici, le système politique français en décomposition.

Macron est une espèce d’OVNI que le vieux système politique français n’arrive pas à comprendre parce qu’il reste sur des schémas anciens et dépassés. Les supporters de Fillon, comme le Député-Maire de Neuilly Jean Fromentin, ont beau dire que le programme de Fillon est à la fois cohérent et intense, celui-ci ne résout pas la question de son applicabilité. N’importe qui peut dire que le programme que l’on établit est cohérent, encore faut-il que celui-ci soit recevable.

Fillon à l'ancienne, Macron à la nouveauté

Fillon n’est pas un nouvel acteur de la vie politique française. Il fonctionne à l’ancienne. Il a été de nombreuses fois Ministre, il a été Premier Ministre, mais on n’a jamais senti le poids de ses idées sur la vie sociale politique française (oui concernant les retraites et le recours à l’innovation technologique) mais sur le plan sociétal, Fillon n’a pas beaucoup d’idées novatrices, si ce n’est que celle liée à l’identité de la France, une identité qu’il a du mal à voir composite.

Publicité

Macron est au centre de toutes les attaques pour sa brillance et sa réussite intellectuelle. Il fait des jaloux et il fait peur. On n’aime pas l’argent en France, surtout quand il ne nous appartient pas. #présidentielle #Emmanuel Macron #François Fillon