Dans un post du 3 avril 2017 sur Blasting News, j’ai avis écrit : « Macron l’homme à abattre car il a trop d’atouts ». Vingt jours plus tard, les faits me donnent raison et s’installent dans la vie médiatique de la campagne présidentielle comme une vérité de premier ordre. Macron dérange la bonne vieille France hypocrite, pas très courageuse, qui critique volontairement la réussite de l’autre au lieu de voir ses propres faiblesses. Il en est ainsi de la critique que font Marine Le Pen et d’autres médias vis-à-vis de l’Europe et du reste du monde quand ils parlent de la situation difficile de la France qui est passée de la troisième à la sixième place dans le classement des grandes nations industrielles et commerciales.

Publicité
Publicité

Macron dérange parce qu’il réussit tout trop vite et certains parlementaires français, pas très instruits académiquement ou ayant un cursus scolaire, universitaire et professionnel inférieur au sien, montent aux créneaux sur les plateaux de télévision pour déplorer l’attitude de Macron après le premier tour de la présidentielle. Il énerve la vieille France et les vieux caciques de la politique qui parlent beaucoup de la jeunesse comme moteur de la vitalité d’un pays mais qui, dans les faits, préfèrent que les jeunes restent à leur place et attendent leur tour avant d’accéder aux privilèges et aux fonctions les plus importantes de la République. Macron désorganise la pensée, la méthode et l’action des vieux professionnels de la politique française dont certains, comme Fillon, n’ont jamais réellement travaillé dans la vraie vie et n’ont fait que de la politique.

Publicité

Sur les plateaux de télévision, certains commentateurs ou éditorialistes sont énervés par la performance de Macron (créer un mouvement En marche en avril 2016 et être premier au premier tour des présidentielles). Les images vues à la télévision ce jour montrent un Macron reçu avec joie à Sarcelles, là où Mélenchon a obtenu le plus de voix. Marine Le Pen n’est pas la bienvenue dans les banlieues urbaines, elle le sait. La plupart des médias, surtout certaines télévisions en information continue, n’aiment pas la réussite de Macron. Certains éditorialistes, sur ces mêmes chaînes, parlent d’un choix de Macron par défaut, on croit rêver et on peut penser que ces mêmes éditorialistes qui parlent de Macron sont haineux et jaloux, comme peuvent l’être une partie de nos compatriotes français qui n’aiment pas la réussite de l’autre.

La France, pays bizarre qui n'aime pas la réussite des jeunes comme Macron

La France est un pays bizarre qui préfère ses jeunes soumis. Aux Etats Unis, il n’y a pas de problème.

Publicité

Bill Gates, l’homme le plus riche du monde l’a été avant 40 ans, Marc Zuckerberg, fondateur de Facebook et milliardaire avant 40 ans. Il n’y a que la France qui refuserait un Président de moins de 40 ans ? Drôle de pays ! Nous sommes vraiment bizarres, jaloux, incompétents et pas très performants, plaintifs peureux et bavards, voire paresseux. La France apprécie Macron mais les télévisions et les hommes politiques non. Hé oui, il faudra s’y faire : la France va avoir un Président jeune et les professionnels de la politique, du Parti Socialiste et des Républicains, vont devoir se recycler.

Macron doit créer des fonds d'investissement par secteurs d'activité

Macron devra écouter les colères des populations laissées pour compte, prendre en compte la désindustrialisation de la France et mettre en place (c’est une proposition que je fais) des fonds d’investissement par secteurs d’activité qui seraient abondés par les grandes entreprises les plus importantes dans chaque secteur (primaire-agriculture, secondaire-industrie, tertiaire-services et quaternaire-nouvelles technologies - l'analyse économique retient quatre secteurs d’activité pour expliquer le fonctionnement des entreprises -). Dans les secteurs cités en amont, on pourra mettre en place des fonds d’investissement avec les modalités fiscales et juridiques pour abonder ces fonds sectoriels. Il faudra, pour créer ces fonds sectoriels, que Macron demande aux chefs d’entreprise les plus influents de dépasser leur sempiternel égoïsme à la française et de travailler pour la Nation. Monsieur Macron, voici une idée d’un simple citoyen qui permettra de réconcilier votre jeunesse avec les pratiques antédiluviennes de la classe politique française dès 50 ans et plus. Macron dérange car, en France, ce n'est pas la compétition intellectuelle qui compte, mais le statut et la position de naissance.

Compatriotes Français, arrêtez d'être agacés par l'intelligence et la réussite quand elles viennent de nos enfants: valorisons et adorons la jeunesse, source de vitalité du pays France. #Élections #Emmanuel Macron