En réalité, au second tour qui ne propose que deux candidats parmi les meilleurs sortis des résultats des urnes, le choix devrait être plus facile. Mais ce n'est vraisemblablement pas le cas en #France pour la présidentielle 2017. Pourquoi donc? Voyons de près la situation de chaque candidat. Le candidat du Mouvement En Marche, sorti de la gauche mais qui n'est pas à droite, donc il serait presque un centriste. Il a autour de lui tous les éléments sortis également de la gauche et ceux là n'étaient ni à gauche, ni à droite. Il n'est donc pas soutenu de la gauche, de la droite proche du centre, et surtout pas de la droite très adroite, puisque son pire adversaire vient de l'extrême droite.

Publicité
Publicité

Avec lui, le choix n'a pas de position : Ni à gauche, Ni à droite, Ni même au centre. Tout est mouvant et En Marche. Pour des raisons politiques, certains candidats malheureux du premier tour appellent à voter pour le candidat d'En Marche au second tour, non pas pour le soutenir, mais juste pour faire barrage, sans pour autant arrêter la Marche; sinon tout arrêterait de marcher. D'autres appellent simplement à voter contre l'autre, sans toutefois demander de voter pour l'un: ni oui, ni non, c'est donc ambigu ...

La candidate du Front National, de la droite très adroite, peut-être même un peu trop. Soutenue par les mécontents des politiques de la République de gauche comme de droite, et les oubliés des campagnes dont on ne se souvient qu'aux moments des campagnes électorales.

Publicité

Elle est également épaulée par les furieux de gauche comme de droite-gauche qui ne se retrouvent pas au centre. Presque tous les échoués du premier tour appellent à voter contre elle, car le pays ne doit jamais aller à droite très à droite. La France doit toujours être à gauche, ou à droite un peu gauche, ou autre chose nouvelle, mais pas à droite frontiste.

Faisons le choix pour le second tour de la présidentielle

  • Le candidat #Emmanuel Macron est En Marche, il bouge, mais vers où ? Il veut bien rassembler tous, pour le bien de tous. Mais tout n'est toujours pas très clair. Il doit encore fournir plus d'éclairage dans sa politique, car le bout du tunnel est sombre.
  • La candidate Marine Le Pen est très claire dans sa position. Elle est à l'extrême, bien musclée contre toutes invasions (démographique, économique, politique, religieuse), qu'elles viennent d'Afrique, de la méditerranée, du proche ou moyen Orient, d'Asie, d'Amérique ou même de l'Europe. La France sera forte, rien que dans ses murs en six côtés.

A chacun de faire son choix ! #Front National