Cette campagne présidentielle a été émaillée d'affaires en tous genres, de multiples accusations et de fausses rumeurs. Néanmoins, l'épisode qui a constitué l'apogée de cette campagne est le débat présidentiel d'entre-deux tours, avec les charges répétées de #Marine Le Pen contre #Emmanuel Macron, laquelle a finalement dévoilé sa faiblesse en n'étant pas capable de parler de son programme plus de deux minutes.

L'image des politiciens français ruinée

Nos médias et nos concitoyens s'attendaient à une meilleure prestation de chacun lors de cette campagne par rapport à celle des Etats-Unis en 2016. Malheureusement, ce ne fut pas le cas : aucun ne parvint à s'émanciper de la critique pour la critique, de la désinformation, et à parler de son propre projet sérieusement pendant plus de quelques minutes.

Publicité
Publicité

Et ce fait est grave, car il montre bien que personne n'avait de projet sérieux pour les Français tant chacun ne faisait que parler du programme de l'autre. Ainsi, la respectabilité attendue des politiciens français lors des campagnes a été amoindrie, car elle s'est rapprochée de celle des politiciens américains, avec la vague de fake news qui a parasité le débat, et particulièrement le soir du 3 mai. De ce fait, on comprend d'autant plus facilement pourquoi seulement 16.5 millions de Français ont assisté au débat d'entre-deux tours - plus faible chiffre d'audience de l'histoire de la Vè République, alors que l'on attendait un peu plus de 20 millions d'audience. #France