Les LR sont en pleine déprime, ils ne savent plus très bien qui, au sein de leur parti, est le véritable chef, quel est le message clair à délivrer aux électeurs républicains, comment différencier les LR de la République En Marche qui, en fait, n’est que la République d’Emmanuel Macron.

Pendant la primaire LR et après la victoire de Fillon et l’opération sauvetage qui s’en est suivie au Trocadéro (au cours de laquelle on avait vu Jacob, Ciotti et Baroin se presser auprès de Fillon), on avait annoncé que le programme de Fillon était le meilleur pour redresser la France. Patatras, Fillon est passé aux oubliettes pendant la campagne présidentielle et Monsieur Baroin nous dit que le meilleur programme de Fillon pour la Primaire LR n’est plus applicable. Eric Woerth, Député-Maire de Chantilly, a été prié de réfléchir à un autre programme pour les législatives, porté par les candidats LR.

Publicité
Publicité

Le problème au sein du mouvement des Républicains est qu’il faut sauver les meubles. Sarkozy a tout anesthésié en tant que Président de la République et refondateur du mouvement LR.

On parle du Parti Socialiste qui est mal en point, on ne doit pas oublier #Les Républicains qui le sont aussi. Dans de nombreux papiers sur ce site de Blastingnews, j’ai toujours évoqué la nécessité de revoir le formatage du logiciel idéologique des LR (mouvement auquel j’appartiens et auquel je continue d’appartenir en tant qu’ancien conseiller municipal UMP/LR d’Alfortville de 2008 à 2014 sous l’ère gagnante de Nicolas Sarkozy). A ce jour, au sein de LR, il n’y a ni leader ni chef charismatique, ni stratégie pour revoir le logiciel idéologique et politique de notre parti. On est passé du « ni-ni » de Nicolas Sarkozy au désistement mutuel de #François Baroin, à une position iconoclaste « on verra en fonction des majorités d’idées à l’Assemblée Nationale ».

Publicité

Baroin n’est pas un leader mais une parenthèse en attendant Wauquiez. Je dis tout haut ce que certains responsables LR et militants pensent tout bas.

Baroin, journaliste à Europe 1, est devenu député grâce à Chirac.

Baroin, leader LR, est entré en politique grâce à Chirac dont l’ami intime était Baroin père, franc-maçon et Président des AGF, mort au Cameroun dans un accident d’avion au cours d'une partie de chasse en Afrique centrale. Baroin est devenu Ministre, Sénateur-maire de Troyes et avocat. Il n’a jamais entretenu une relation chaleureuse avec Alain Juppé. Pour des raisons liées aux élections législatives, ils sont obligés de faire ami-ami. Que va devenir Baroin après l’élection législative ? Baroin reste Maire de Troyes, il l'a dit lui-même.

LR voulait une cohabitation dure et frontale. On a basculé vers une coexistence et on parle maintenant de juger en fonction des programmes de la majorité la République En Marche. Dans toutes les villes, j’ai bien peur que LR, sans logiciel et sans stratégie, demeure la seconde roue du carrosse alors que je pense qu’il ne faut pas donner une majorité absolue au Président Macron dont, par ailleurs, j’admire l’intelligence académique par ses études (Henri IV, Sciences Po, ENA) et professionnelle (banquier chez Rothschild).

Publicité

Je suis fier d’appartenir à cette Nation France et de voir qu’un jeune homme de 39 ans, bientôt 40 ans, redonne du lustre à la France dans les relations internationales vis-à-vis de l’Allemagne, des Etats Unis et de la Russie.

A Alfortville Carvounas, Le sénateur-maire PS sortant, devrait être élu, les autres candidats ne sont pas au niveau.

Il ne s’agit pas d’une attaque ad-hominem contre la candidate LR de la 9ième circonscription du Val de Marne, mais simplement une réflexion qui montre les dérives du parti LR, comme des autres partis dits républicains qui préfèrent choisir des candidats non sur leurs compétences politico-professionnelles et intellectuelles, mais sur des critères d’un militantisme de connivence. Macron a mis l’accent sur la compétence intellectuelle et professionnelle. Le Parti Socialiste, comme le Parti Les Républicains, doivent revoir leur logiciel mental et idéologique sur la façon de faire de la politique au niveau national et au niveau départemental.

Monsieur Baroin, soyez plus dynamique et plus entreprenant sur le terrain et plus offensif dans les médias pour faire gagner un maximum de sièges à nos candidats au cours de cette législative toute nouvelle que l'élection de Macron entraîne et qui contribue pour longtemps au début du bouleversement du paysage politique français traditionnel. #Élections